Partagez| .

the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Lun 24 Aoû - 19:35


elera cersei malfoy

You have no idea how easy it is to fall back into the darkness.
âge, date et lieu de naissance — Plus les années passent, plus Elera a l'impression que sa naissance remonte à la nuit des temps. Trente-sept longues années qu'elle foule le sol, trente-sept longues années qu'elle passe à décevoir son père. Elle commence à se faire vieille, la trentaine dépassée depuis longtemps, la quarantaine approchant à grands pas. Et pourtant, malgré ces longues années, Elera n'a pas l'impression d'avoir vécu. Fille aînée de la branche principale des Malfoy, son père s'occupe peu d'elle et la refourgue dans les mains professionnels de diverses nourrices. A son arrivée à Poudlard, elle est mise de côté. Reniée, pas à sa place. La maison jaune ne lui convient pas et pourtant, le choixpeau a parlé. Des études bâclées, un mariage précipité. Un homme plus vieux qu'elle, pervers et trop hautain pour être bon. Un manoir lointain, étranger. Enfermée dans un autre pays, Elera passe son temps à enfanter. Une fille lui ait donné quelques années après la cérémonie de mariage, puis ce fut au tour de deux fils de venir peupler le coeur de la blonde. Trente-sept ans qu'elle vit pour les autres, père, mari et enfants. Si ça ne tenait qu'à elle, Elera repartirait bien vite à ce jour d'hiver, ce trois janvier de l'an mille neuf-cent soixante-dix-huit, au creux des bras de sa mère, où tout ce qu'elle savait faire, c'était crier au monde qu'elle venait d'arriver. nationalité et origines — Née dans la demeure familiale, sur le sol britannique, Elera est une citoyenne de l'illustre couronne anglaise. Fille d'une Delacour, elle possède alors des origines françaises, dont elle se fiche royalement. Mariée à un sorcier allemand durant plusieurs années, elle fut alors une citoyenne de l'ancien Reich sans pour autant en obtenir la nationalité. sang de sorcier — Son nom veut tout dire : Malfoy. Malfoy, pureté du sang. Malfoy, conservation de ce prestige. Malfoy, supérieurs à tous. Elera n'échappe pas à la règle, aussi pure que ces ancêtres et descendants. ancienne maison — Elera a été répartie chez les Poufsouffle. Une incompréhension, une honte. Elle avait pourtant tout pour avoir accès à la fière maison verte, la froideur, la fierté hautaine, le nom. Mais peut-être est-ce son bon fond enfoui au plus profond d'elle qui changea la donne. Toujours est-il qu'elle ne se sentit jamais à sa place parmi les blaireaux, tel un majestueux cygne parmi les vulgaires pigeons. Depuis ce jour, Elera fait tout pour se rattraper auprès de son père, quitte à accepter de quitter son pays et sa famille pour suivre son époux au fin fond de l'Allemagne. statut civil — Mariée l'année de ses vingt-six ans à un quarantenaire sélectionné parmi les hautes relations du paternel Malfoy, elle resta prisonnière de son époux durant huit longues années qui lui parurent interminables. Mais Elera retrouva le goût de la liberté il y a trois ans à peine, lorsqu'on retrouva le sorcier en milles morceaux, déchiqueté par une affreuse bête qui ne fut jamais retrouvée. profession — Avec son savoir riche, elle enseigne durant quelques années aux enfants allemands avant de revenir en Angleterre où elle postule pour un poste dans la prestigieuse école. Aujourd'hui professeur de sortilèges et d'enchantements, elle s'occupe également de la chorale de l'établissement. baguette magique — En bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'Elera est spécialisée dans les enchantements. patronus — Elera fut une des premières de sa classe à maîtriser ce sort, créant alors un fier doberman au pelage sombre et au regard méfiant. Pourtant, personne n'aurait cru cela possible, ne voyant pas quel souvenir la fillette aurait pu utiliser. Un père qui ne s'occupe pas d'elle, lui rappelant sans cesse qu'elle est une honte pour la famille n'est pas vraiment l'idée que l'on se donne d'une enfance heureuse. Et pourtant, Elera se rappelle encore aujourd'hui des heureux moments passés dans les bras de sa mère, alors qu'elle n'était encore que la seule enfant du couple. Des heures à écouter sa mère chanter et à la laisser lui tresser ses longs cheveux blonds. Une mère qu'elle adorait plus que tout, avant de la voir délaisser sa fille aînée pour s'occuper de ses nouveaux enfants. épouvantard — Sa mère, ensanglantée et mourante. Tellement blessée qu'elle en est méconnaissable. Un avenir de néant où Elera devra vivre sans la présence réconfortante de celle qui lui a donné la vie et l'a tant chérie. amortencia — Le doux parfum du jasmin lorsque celui-ci éclot, rappelant alors ses tendres années passées dans les bras de sa mère; l'odeur du feu crépitant dans la cheminée lors d'une froide après-midi d'hiver ainsi que les bonbons au caramel qu'elle mangeait lors de sa première grossesse.  don magique — Elera est une animagus, capable de se transformer en féroce doberman. qualités et défauts — maternelle, froide, hautaine, ambitieuse, bon fond, secrète, optimiste, déterminée, comploteuse, sévère. signe distinctif — Ses longs cheveux blonds et ses yeux bleus ne trompent personne : c'est une Malfoy. lieu de résidence — Elera vit principalement à Poudlard, étant une professeure de l'école. Ses enfants vivent quant à eux avec leurs grands-parents, dans le manoir londonien des Malfoy. Néanmoins, lors de ses congés, Elera rejoint la demeure dont elle est propriétaire depuis son retour en Angleterre, dans la campagne anglaise, en compagnie de sa progéniture. crédits — tumblr
- la paperasse administrative -

RÉSUMÉ DE VOS ÉTUDES • Elera a bénéficié d'un prescripteur dès sa dixième année. L'un des meilleurs, comme se peuvent se le permettre les Malfoy. Durant ces quatre ans, la fillette a fait de grands progrès qui lui ont permis de rentrer à Poudlard avec de multiples connaissances supplémentaires. Malheureusement pour elle, si on lui réservait un avenir brillant, il se brise lorsqu'elle est envoyée chez les Poufsouffle. Le reste de sa scolarité se passa plus ou moins bien. En effet, même si elle était une bonne élève, Elera ne se sentait pas à sa place parmi ses frères et soeurs de maison. Elle a toujours cherché à les éviter, se liant d'amitié avec les autres maisons. Elera poursuivit cependant sa scolarité jusqu'à l'obtention de son doctorat après avoir étudié plusieurs années dans la filière de pédagogie et journalisme, son rêve ayant toujours été de transmettre son savoir aux plus jeunes. Elle réussi brillamment ses études qu'elle est obligée d'arrêter à vingt-cinq ans, son père l'empêchant de tenter un magister.
OPINIONS POLITIQUES • En tant que Malfoy, Elera ne peut que soutenir la suprématie du sang-pur qui coule dans ses veines. Mais avant quelconque famille pure, ce sont les Malfoy qui priment. Pureté, beauté et intelligence, ambition et pouvoir. Un mélange parfait pour créer la famille parfaite dont la jeune femme est fière d'être issue, même si elle obliqua quelques fois quant au chemin pris autrefois par ses ancêtres. Malgré ses petites déceptions et désillusions, Elera se sent pleinement Malfoy et est prête à se battre pour que le nom survienne à travers les siècles.
Le Brevet de Transplanage est un diplôme à référence international facultatif qu'il est possible de passer à partir de sa sixième année. L'examen consiste à transplaner dans un périmètre précis.
BREVET DE TRANSPLANAGE • [x] obtenu [] recalé

SÉVÉRITÉ ENVERS LES ÉLÈVES : 70%

EN QUELQUES LIGNES, MERCI DE NOUS INDIQUER COMMENT ENSEIGNEZ-VOUS LA MAGIE ET QUEL GENRE DE PROFESSEUR OU D'INDIVIDU ÊTES VOUS ? PLUTÔT JOVIAL ET TAQUIN OU FROID ET SOLITAIRE ? • Elera n'est pas le genre de professeur qui sympathise avec ses élèves après les cours. Selon elle, la relation classique entre élève et enseignant doit être appliqué : le respect se doit d'être, dans les deux sens. Et même si il est vrai qu'elle apprécie plus certains élèves que d'autres, elle est aussi intransigeante avec eux qu'avec ses autres élèves. Froide, hautaine, indépendante, Elera n'est pas le genre de professeur que l'on désire se mettre à dos, et encore moins énerver.
à l'intérieur de ma pensine ≈ Première née de la famille Malfoy, tout le monde s’attendait à voir naître un fils, un héritier. Quelle surprise – quel choc – lorsqu’on découvrit une tête blonde aux traits d’ange et au sourire éclatant. Son père ne lui a jamais vraiment pardonné d’être née comme fille ≈ Malgré le fait qu’elle ait détesté être envoyée à Poufsouffle alors qu’elle visait Serpentard, la maison jaune a été la sienne pendant près de onze ans. Aujourd’hui encore, elle se trouve des excuses pour défendre les blaireaux ≈ Lors de sa scolarité, Elera faisait partie de l’équipe de quidditch des blaireaux d’onyx et d’or en tant que batteuse. Joueuse moyenne, son nom n’a jamais retenti dans les couloirs pour ces exploits, la gamine étant vite éclipsée par le glorieux capitaine d’équipe ≈ Mariée lors de sa vingt-sixième année d’existence, Elera est obligée de quitter son pays pour suivre son nouvel époux dans un petit village reculé d’Allemagne. Elle sera la plupart du temps enfermée chez elle, ayant rarement les occasions d’en sortir. Elle a cependant acquis le droit d’aller enseigner chez les gamins sorciers du village ≈ Elera enfante pour la première fois à l’âge de trente-et-un ans d’une petite fille. La gamine ramène immédiatement l’amour dans le cœur de sa mère et le sourire sur le visage de cette dernière. Aujourd’hui âgée de six ans, la petite Liorah a hérité des cheveux blonds de sa mère ainsi que de sa soif de connaissance ≈ Quatre ans plus tard, Elera donna naissance à deux fils, Arthur et Mordred, aussi bruns que leur père ≈ Elera est coupable du meurtre de son mari, mais rien n’a jamais été prouvé. La jeune femme n’est pas prête d’oublier, mais elle ne regrettera jamais son action, ayant ainsi pu se sauver elle-même et ses enfants ≈ De retour en Angleterre, elle reprit son nom de jeune fille, Malfoy. La page venait d’être tournée, elle ne voulait plus rien à voir avec son défunt mari et la vie passée en Allemagne. Cependant, ses enfants portent toujours le nom de leur père ≈ Elera n’a jamais été amoureuse ou n’a jamais été aimée de manière romantique. Trente-sept ans après son premier cri, elle ne sait toujours pas ce qu’est le vrai amour. Pourtant, elle en éprouve tous les jours, de l’amour : pour son métier, pour ses enfants, pour ses cadets. Et si cela lui suffit amplement, elle ne dirait pas non à un homme l’aimant réellement et non pour son patrimoine ≈ Elera est gauchère ≈ Elle adore le quidditch et aujourd’hui encore, elle assiste aux matchs des élèves, soutenant les maisons vertes et jaunes lors des compétitions ≈ Professeur sévère, elle n’en est pas pour autant injuste. Elle aime le travail bien fait et rendu en temps et en heure, mais elle ne s’attaquera jamais à un élève sans raison. Tout est parfaitement calculé dans son esprit ≈ Très attachée à ses cadets, elle est particulièrement proche de son frère Hermès. Egalement réparti chez les blaireaux alors qu’elle vivait déjà en Allemagne, elle n’a rien pu faire de concret pour protéger son frère des colères de leur père qu’elle avait elle-même vécue plus jeune. Cependant, elle envoya de nombreuses missives auprès d’eux, protégeant et réconfortant du mieux qu’elle pouvait son cadet.
pseudo et prénom — crawley, élodie âge et région/pays — dix sept ans, france comment as-tu découvert le forum ? — marine m'en a parlé quel est ton avis sur le forum ? — il est bôôôôô quelle est ta fréquence de connexion par semaine ? — assez souvent, mais tout dépend de la couleur des chaussettes que je porte ton personnage est — scénario () inventé (x) ton avatar est — jennifer morrison un dernier mot — TREMBLEZ
© SECTUMSEMPRA






Dernière édition par Elera Malfoy le Mar 25 Aoû - 15:44, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Lun 24 Aoû - 19:35


once upon a time

Tall, sandy blonde, with sort of blue eyes
Elera releva le menton et poussa la lourde porte de bois. Derrière, et assis dans les divers sofas du salon des Malfoys, ses cadets et sa mère posèrent sur elle un regard vide. Le paternel était quant à lui debout devant la cheminée où un feu brûlait de vives flammes dans le foyer. « Ravi de voir que tu te joins malgré tout à nous. » Les premières vacances de l’année venaient de débuter et Elera avait rejoint sa famille dans leur demeure de Londres pour l’occasion et pour la première fois depuis son entrée à Poudlard. « Je suis toujours des vôtres, après tout. Une Malfoy. » osa prononcer l’aînée en direction du dos imposant de son paternel. Voyant le silence s’abattre sur eux, elle tourna la tête, cherchant le regard réconfortant de sa mère. Mais cette dernière avait baissé le regard, aussi déçue de sa fille que l’était Marcus. Finir à Poufsouffle, quelle honte. « C’est encore à prouver. » finit par articuler froidement le patriarche en se retournant vers sa fille. Elera encaissa difficilement cette première remarque, relevant de nouveau le menton. Elle s’attendait à un retour difficile doublé d’un accueil froid, mais la fillette n’était jamais prête pour devenir la cible de son père. Déjà petite, elle avait encaissé les reproches qu’on lui faisait, elle s’était longtemps prise pour responsable pour ne pas avoir été l’héritier que son père attendait. Se tenant debout face à ce dernier, Elera regardait son père avançait vers elle de sa démarche lente et dangereuse, restant immobile sous le regard examinateur de Marcus. « Une Malfoy à Poufsouffle. Une honte jamais vue. » souffla-t-il en détaillant sa fille de haut en bas, comme pour s’assurer qu’elle était bien de lui. « Si cela peut te rassurer, je déteste ces blaireaux. Mais… » Elera n’eut pas le temps de finir, le rire de son père résonnant dans la pièce. « Tu les déteste, c’est ça ? Ils sont pourtant comme toi, tu es des leurs ! » La fillette pinça les lèvres, ne préférant rien répondre. « Toi aussi, tu es un blaireau, ne l’oublie pas. » Il insistait sur le nom de l’animal, lui faisant alors comprendre qu’elle ne valait pas mieux que cela. Elle était une perdante, loin de pouvoir acquérir la gloire et le prestige que les serpents possédaient. Que son père, ancien Serpentard, possédait. Ce dernier passa près d’elle, ne lui adressant aucun regard. Tendant la main vers son épouse, il la leva du canapé dans lequel elle était assise et ensemble, ils parcoururent les quelques mètres en direction de la porte en bois. « Nous allons passer à table. » dit-il froidement sans se retourner. Mais avant qu’il ait pu passer la porte, Elara s’écria. « Je voulais aller chez les Serpentards, je te le jure ! Merlin en soit témoin, je voulais vraiment y aller ! » Jetant un regard au-dessus de son épaule, le regard distant du paternel scanna froidement son aînée, avant de déclarer sèchement. « Et pourtant, tu n’y es pas allée. » Et sans un mot de plus, il quitta la pièce, son épouse au bras, ses cadets sur les talons. Elera se retrouva seule dans le grand salon, les larmes coulant sur ses joues pâles.

***

Elera sentait le vent courir entre ses cheveux blonds alors qu’elle courait à travers les bois. Ses pieds nus frappaient le sol avec une force de conviction telle que la terre aurait pu en trembler. La jeune femme ne faisait pas attention aux branches qui griffaient sa peau pâle. Tout ce qui l’importait, c’était d’arriver à temps. Derrière elle, elle avait laissé ses trois enfants, ses précieux gamins. C’était pour eux qu’elle faisait cela, mais c’était aussi pour elle. Demain, elle serait libre. Libre de prendre ses valises et sa progéniture et de partir loin de ce manoir maudit. Elera tourna la tête vers la droite, où elle aperçut au loin une faible lumière éclairant le chemin en terre battue. Sans réfléchir un moment de plus, elle se transforma en fier doberman et continua sa folle course à quatre pattes. Elle avait mis des années à acquérir ce don, des années à s’enfermer dans la grande tour afin de travailler sur ce rêve. Elle avait négligé ses relations avec l’extérieur, coupé court aux missives qu’elle recevait de Londres, laissé ses enfants entre les mains d’une nourrice. Et finalement, le moment tant attendu était arrivé. Elle en avait rêvé nuits et jours, planifiant tout dans les moindres détails. Elle avait perfectionné le tout dans l’ombre, encaissant les remarques acerbes de son mari à son égard. Durant des années, elle avait supporté ce mari insupportable qu’on lui avait choisi pour avoir osé déshonorer la puissante famille Malfoy en se retrouvant chez les Poufsouffle. Durant des années, elle avait dû satisfaire ces moindres désirs. Elle lui avait même fait des enfants, qui avaient aujourd’hui le malheur de porter son nom ignoble. Mais bientôt, ces horreurs se finiraient. Bientôt, ils seraient libres.
Surgissant sur le bas-côté, le chien noir s’interposa entre l’homme et sa destination. Ce dernier sursauta, laissant tomber la torche au sol. Les ombres balayèrent l’effrayante bête qui en profita pour sauter sur sa victime, les canines meurtrières resplendissantes dans l’obscurité. Le sang gicla de toutes parts, maculant la fourrure sombre du chien. La peau se déchiqueta sous les coups de griffes et de crocs que la jeune femme se faisait un plaisir de donner. Bientôt, elle se retrouva à enlacer funestement le corps sans vie de son ignoble époux. Reculant quelque peu, elle observa sous sa forme bestiale son travail. On aurait pu croire qu’un sourire carnassier se dessinait sur le visage du chien si on avait été au courant que le meurtrier à poil avait forme humaine quelques minutes auparavant. Se léchant lentement les babines, Elera fit le tour du cadavre de sa victime, fière d’elle-même. Son plus grand fantasme venait de se réaliser, elle l’avait tué de ses propres mains – pattes. Elle était enfin libre, le vieux pervers qu’il était ne viendrait plus jamais les embêter, elle et ses enfants. Adressant un dernier regard satisfait à l’homme défiguré, le chien repartit dans les bois, fuyant à toute allure la scène de crime. Le vent soufflait dans ses poils alors qu’elle sautait par-dessus les branches tentant de retenir le meurtrier. Mais le chien était bien trop habile pour s’arrêter. Ses pattes le transportaient à vive allure à travers les bois sombres tandis que sa langue pendait. Au fur et à mesure que les pas s’enchaînaient, Elera prenait conscience de ce qu’elle venait d’accomplir. Et alors qu’elle réalisait qu’elle était une jeune veuve, un sentiment de joie immense s’empara de son corps canin. Accélérant sa démarche, elle se sentit presque voler. Remontant la colline qui surplombait le manoir dans lequel elle avait été faite prisonnière, le chien observa les alentours de son regard sombre. Sa queue s’agitait de tous les côtés alors que la jeune femme jubilait sur sa victoire. Libre, qu’elle était. La joie, trop immense pour être contenue dans son corps, se transforma en un long hurlement qui glaça le sang de plus d’un villageois qui l’entendit.
Le lendemain, le corps fut retrouvé. On annonça la triste nouvelle à Elera, qui fondit en larmes en apprenant la triste mort de son adoré. Jouer la comédie avait toujours été facile pour la jeune femme et elle n’eu aucun problème pour incarner la pauvre veuve si attristée par le départ de son époux. Les journaux relatèrent la version officielle du crime : le noble sorcier avait été victime d’un jeune loup-garou ne pouvant contenir ses pulsions. Mais alors qu’Elera recevait de nombreuses condoléances de la part de proches, elle ne pouvait s’empêcher de sourire. Mais pas n’importe quel sourire : celui-ci avait une pointe de malveillance mêlée à de la fierté et reflétait les secrets enfouis au loin. Alors qu’elle s’occupait à pleurer, la veuve ne pouvait que pensait à une seule chose : bientôt, elle retrouverait sa famille.
© SECTUMSEMPRA 2015



Dernière édition par Elera Malfoy le Mar 25 Aoû - 16:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 252
⊱ PSEUDO : red stars. ; backwards (eve)
⊱ CRÉDITS : (av) amortentia, mon bb momo.
⊱ AVATAR : cara delevingne.
⊱ COMPTES : freya.

⊱ ÂGE : dix-neuf ans.
⊱ STATUT CIVIL : en relation libre avec sa meilleure amie, elle n'est vôtre qu'une journée avant de s'envoler.
⊱ SANG SORCIER : un sang pur qu'elle souille de bien des façons.
⊱ SCOLARITÉ : élève de cinquième année.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : attrapeuse dans l'équipe de serpentard, elle est aussi membre du club de chasse.
⊱ BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de saule, signe de malice, avec en son coeur un morceau de corne de licorne. elle mesure vingt-trois centimètres et est prédisposée à la métamorphose.
⊱ PATRONUS : un caméléon.
⊱ DON MAGIQUE : métamorphomage, elle est tout le monde et personne à la fois.

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Lun 24 Aoû - 19:38

une professeure avec jennifer, en malfoy.
je crois que je suis amoureuse. (ou presque. What a Face j'aime pas trop trop les maîtresses. )
puis c'est une fausse malfoy aussi, non? aaaaaah, je savais bien que les blonds platines étaient des blaireaux. What a Face
bienvenue ici, et bonne chance pour ta fiche. cat si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à envoyer un mp.


i promise myself then, in that moment, that i will hold him forever, just like this, until all the pain and torture and suffering is gone, until he's given a chance to live the kind of life where no one can wound him this deeply ever again.  w/ tahereh mafi.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 339
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : pedro pascal.
⊱ COMPTES : tommen.

⊱ ÂGE : quarante et une années.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement veuf célibataire, officieusement en relation cachée avec une collègue dont il tait le nom.
⊱ SANG SORCIER : sang-mêlé.
⊱ PROFESSION : maître des potions, concepteur d'antidotes et directeur de la maison slytherin, anciennement auror de renom.
⊱ ANCIENNE MAISON : il fit ses études sous l'enseigne du serpent.
⊱ BAGUETTE : bois de cyprès, larme de licorne, elle mesure vingt-sept centimètres et demi et se veut prédisposer aux maléfices.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'un chat.
⊱ DON MAGIQUE : métamorphomage de naissance, il peut prendre la forme qu'il souhaite et ses transformations trahissent ses émotions.

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Lun 24 Aoû - 19:39

je viens saluer ma future collègue
le choix d'avatar est divin et j'ai hâte d'en découvrir plus sur ton personnage et puis malfoy
bienvenue



    I didn’t realize you were a poet… For your paramour? ◈ ambition and power
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t88-iron-prince-aldrige-sr#1
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 386
⊱ PSEUDO : amortentia (morgane)
⊱ CRÉDITS : manon jet'aime et hestia d'amour que j'aime fort
⊱ AVATAR : sophie turner
⊱ COMPTES : melisandre la grognasse

⊱ ÂGE : dix-neuf ans d'impureté et de dégoût.
⊱ STATUT CIVIL : célibataire, l'âme vide
⊱ SANG SORCIER : sang mêlé
⊱ SCOLARITÉ : cinquième année
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : aucun, personne ne veut d'elle
⊱ BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de pommier, avec pour coeur une écaille de sirène. elle mesure vingt centimètres et est prédisposée aux sortilèges défensifs.
⊱ PATRONUS : elle n'a jamais réussi à en produire un.

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Lun 24 Aoû - 20:46

omfg, attention, personnage sublime à venir ! j'aime jennifer, ton choix est divin, elle colle parfaite en malfoy ! I love you (mouhahaha une malfoy en poufsouffle What a Face )
bienvenue ma belle et bon courage pour ta fiche. I love you



    i wanna hide the truth, i wanna shelter you, but with the beast inside, there's nowhere we can hide. no matter what we breed, we still are made of greed, this is my kingdom come, this is my kingdom come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Lun 24 Aoû - 21:59

Vous êtes adorables Je suis vraiment contente qu'Elera plaise et si jamais vous désirez un lien avec elle, n'hésitez pas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
gryffindor house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 745
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : mcdonell.
⊱ COMPTES : le maître des potions.

⊱ ÂGE : vingt-trois ans.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement en couple avec melisandre, mais ce n'est qu'une façade pour cacher son couple avec freya et protéger celle qu'il aime.
⊱ SANG SORCIER : de sang-pur, mais il s'en moque.
⊱ SCOLARITÉ : élève de dixième année suivant le parcours des soins magiques dans le but de devenir un futur guérisseur (master, deuxième année).
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : capitaine et gardien de l'équipe de quidditch, joueur d'échecs vindicatif et duelliste émérite.
⊱ BAGUETTE : taillée dans le bois d'un vieux houx, elle contient en son coeur une moustache de fléreur et mesure près de vingt-neuf centimètres trois quart. Parfaitement rigide, elle est dit-on, prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : c'est un noble bélier.

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Mar 25 Aoû - 16:36


eh, mais qu'est-ce que tu es chouette, toi !

bref, t'es validé
Je suis en admiration devant ton personnage, il est si bien construit
j'adoooore ! je te valide de ce pas


Félicitations petit hibou, tu es enfin validé ! Mais avant de rejoindre ta salle commune (ou la salle sur demande, je ne juge pas), je te conseille d’aller recenser ta carte chocogrenouille, pour que personne ne te la prenne. Les sorciers n’étant plus ce qu’ils étaient, on ne sait jamais. Bon, maintenant, on va essayer de t’intégrer comme il se doit. Tu vois ce couloir là-bas ? Dis-leur que tu viens de ma part et crées-toi un sujet de lien pour qu’on puisse venir t’harceler. C’est certainement pas avec ta tête de gland qu’ils vont s’approcher. Ensuite, si tu préfères la jouer à la meetic, viens créer des scénarios ou des semi-liens. C’est inutile ? Ah t’es un dur toi ! C’est bien. T’es surement dans l’équipe de quidittich, non ? Je te conseille d’aller réserver ta place dans l’équipe de ton choix. T’es peut-être un coincé au final… Va te recenser au bureau des préfets, par là. Oh, tu appartiens à un de ces clubs inutiles dont personne ne connaît le nom ? Tu fais comme tu veux, petit hibou, j’ai autre chose à faire que te juger. Dis, j’ai déjà vu ta tête quelque part… Tu serais pas un sang-pur par hasard ? Un sang-mêlé ? Je te conseille d’aller te faire recenser la nature de ton sang. On ne veut pas de problème avec le gouvernement ! EH, pourquoi tes cheveux changent de couleur ? Encore une de ces erreurs génétiques… Les dons et malédicitons, c’est par ici. Attends, t’as pas vraiment la tête d’un élève… Si t’es un adulte, va recenser ton métier et arrête de me faire perdre mon temps. Comment ça, t’es juste un peu barbu ? Ça explique tout. Je te conseille d’aller remplir ton dossier sur le parcours scolaire, ce serait bête que tu rates la prochaine sortie scolaire à cause de quelques poils. Et n'oublie pas d'aller faire un tour dans la coupe des quatre maisons pour réclamer tes points, ça serait bête de ne pas en profiter hein ? C'est par ici que ça se passe !

Voilà, je crois que tu as fini, petit hibou. C'était long et fastidieux mais tu es officiellement un élève de Hogwarts, pour le meilleur comme le pire. Il ne me reste plus qu’à te souhaiter bienvenue et bonne chance !
Juste une dernière chose : évite les problèmes, les murs te surveillent.
© SECTUMSEMPRA 2015




    THESE VIOLENT DELIGHTS HAVE VIOLENT ENDS
    love is a smoke raised with the fume of sighs, being purged, a fire sparkling in lovers' eyes, being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, achoking gall, and a preserving sweet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t63-noirs-desirs-black#83
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories Mar 25 Aoû - 16:55

Merci beaucoup, j'apprécie vraiment qu'Elera plaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories

Revenir en haut Aller en bas

the best way to show your love for those who are gone is to tell their stories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» stephan gendron au show du matin WOW! bien dit!!!!
» Belgian Boat show 2011
» Implantation d’un show-room pour la vente de voitures d’occasion à l’entrée de Bougival
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
les lettres envoyées par hiboux
 :: Le miroir du risèd :: fiches validées
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :