Partagez| .

▪ if i look back i am lost.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 158
⊱ PSEUDO : l'oisillon bleu.
⊱ CRÉDITS : shadowcat (avatar). - tumblr (sign).
⊱ AVATAR : holland roden.
⊱ COMPTES : not yet.
⊱ ÂGE : vingt-trois années.
⊱ STATUT CIVIL : un coeur oublié forgé dans la pierre qui ne fait aucunement écho. Une résonnance qui se répercute dans le temps qui pourrait bien être chageant sans en prendre conscience.
⊱ SANG SORCIER : ascendance pure, un détail inutile et futile auquel elle n'accorde aucune importance.
⊱ SCOLARITÉ : dixième année d'études où elle a choisi le cursus des sciences occultes afin de suivre la formation de tireur d'élite de bguette magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : membre de l'équipe de quidditch de sa maison au poste de batteuse et également joueuse d'échec avisée.
⊱ BAGUETTE : Taillée dans du bois de noisetier symbole même de la connaissance étendue, la baguette magique de la dernière de lignée des Black mesure vingt-sept centimètres et demi et contient en son cœur un plume d'hippogriffe. Particulièrement rigide et fidèle envers sa propriétaire, elle possède des prédispositions pour les enchantements.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'une corneille.
⊱ DON MAGIQUE : elle possède le don du troisième oeil.

MessageSujet: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 19:47


lyra viviane black

Some roses have steel thorns.
âge, date et lieu de naissance — Naissance où l'on prédisait le bonheur, naissance destinée à poursuivre la lignée si attendue des Black. On attendait avec une impatience déterminée la venue du petit prince, la prédiction devient alors surprise d'une part et déception d'autre part. C'est au cœur d'une nuit particulièrement orageuse de la fin du dernier jour d'avril que le bambin ouvre ses yeux pour la première fois sur le monde, quelques minutes à peine avant que son jumeau de viennent bénir ce jour désormais si particulier. A l'image des autres membres de la famille Black, elle est née au sein de la demeure de son enfant au douze Square Grimmauld. Après vingt-trois plumes d'existence, la vision de son monde est toujours égal a celui qu'elle a toujours perçu.  nationalité et origines — Une devise tel un mantra qui a perdurée à traves les âges, qui a subsistée aux guerres d'idées et physique, à la force et au pouvoir, à la famille et au devoir. Toujours pur, on murmure que les Black sont d'une pureté tout ce qu'il y a de plus britanniques. La génération précédente est le miroir contraire puisque par la branche maternelle les racines des vents sibériens demeurent là. Britannique de naissance, les élans de son héritage bulgare reste vivace. Chevelure de cuivre héritée de sa figure maternelle, prunelles verdoyantes de son père, un tourbillon physique à l'image de ses géniteurs. sang de sorcier — Patronyme avide de pouvoir, synonyme de grandeur d'antan. Autrefois craint, aujourd'hui critiquée. Le nom de famille des Black inspirait la supériorité, déclinant ainsi la suprématie d'une lignée que l'on désirait toujours pur. Une devise qui s'essouffle de nos jours, qui perd de son sens. Une ascendance de pureté qui n'est qu'un simple détails, bien loin de faire l'homme et de quantifier la valeur de son esprit. Une reconnaissance où la dernière née Black émet un avis bien tranchée. Le sang ne fait pas tout, la valeur oui. De sang-pur elle en est la descendante, mais guère la cavalière de défense ou d'attaque. maison à hogwarts — Native d'une lignée qui n'a jamais fait défaut lors de la cérémonie d'entrée, alors que tout commence avec la répartition audacieuse de son frère. Le vieux bout de chiffon était également hésitant, murmurant des mots où chacune de ses qualités et de ses défauts seraient mis en valeur. Serpent ou aigle, elle prend la décision de faire ses études sous les couleurs de Rowena Serdaigle. L'ascendance aura sa portée d'être mais le choix personnel marque une fracture silencieuse avec les siens. statut civil — Le cœur. Une nature entourée de tant de complexité et de trahisons. De tant d'erreurs qui s'éloignent du mot bonheur, une image éphémère, une vision qui se meurt autour de la convoitise. Le cœur. Un muscle primaire qu'elle n'a jamais confié à personne et le fera jamais. Entouré de murailles, forgé au fer. Pourtant, il se pourrait sans en prendre réellement conscience le temps et le hasard s'en mêlent pour former un tandem qui pourrait avoir une courte avance. année scolaire et spécialité — Voilà un sujet de discussion qui a longtemps fait tourner les chemins autour d'une table. Un château de cartes si vite soufflé, si vite balayé par une opposition simple et qui s'éprend de liberté. La sienne tu la prises il y a des années, bien avant de poser le pied sur le sol du domaine magique. Dix années d'études qui témoignent de son ambition et de sa détermination à suivre le cursus des sciences occultes. Un choix plus que personnel qui ravit néanmoins intérieurement l'esprit d'un géniteur conquérant.  baguette magique — Taillée dans du bois de noisetier symbole même de la connaissance étendue, la baguette magique de la dernière de lignée des Black mesure vingt-sept centimètres et demi et contient en son cœur un plume d'hippogriffe. Particulièrement rigide et fidèle envers sa propriétaire, elle possède des prédispositions pour les enchantements. patronus — Prolongement de l'existence au delà des barrières du temps, tourbillon du passé, du présent et du futur ensuite, la corneille est un animal intuitif et mystérieux qui chez les amérindiens est source de sagesse et de vérités intérieures et extérieures. La forme de son patronus n'est alors plus aussi surprenant que cela. épouvantard — Un aspect de la peur dans son reflet le plus primaire, le plus profond. Une peur qui tétanise l'esprit pour ne pas dire le corps tout entier. L'image du confinement est la représentation la plus simple de son épouvantard. Une vague de noirceur puissante qui pourrait suffire à la figer. Un aspect de vérité qu'elle refuse d'affronter alors qu'elle a du y faire face à de nombreuses reprises. amortencia —Les embruns boisés de la forêt où les branches du vent dansent laissant filtrer une senteur de pin mouillé. Le bois brulé et une note de forêt sous la pluie, refrain d'un souvenir d'enfance si présent et si lointain à la fois.  don magique — On pourrait mettre cette soif de connaissance en avant sans réellement se rendre compte de son impact. Elle pourrait, mais ne le fera jamais. Elle apprend, elle décuple, elle apprivoise. Détentrice du don du troisième œil par la branche maternelle, elle vit avec ce qui fait partie de son être, un prolongement de sa conscience qui reste insaisissable. qualités et défauts — Erudite, vaillante, fière, avisée, méfiante, silencieuse, déterminée, humble, tranchante, franche, féministe, solitaire, intelligente, possède un certain répondant, responsable, habile, réfléchit, douée, magnanime, audacieuse, intuitive (...) signe distinctif — Elle possède une chaine en or autour de son cou, orné d'un pendentif prenant la forme de l'instrument de la lyre. Un instrument de musique, une représentation de la constellation a qui elle doit l'origine de son appellation. Un présent qui lui vient de sa mère mais dont cette dernière n'a jamais voulu lui dire la racine primaire. animal de compagnie — Boule de poils dont la robe blanche est un reflet de flocons de neige, prunelles d'une couleur dorée qui tend vers l'ambre, Eidolon est sans le moindre doute son plus fidèle compagnon. Ce persan est un condensé de fidélité et d'esprit possessif à l'image des échos de la pensée de sa maitresse. crédits — lymartins/tumblr.
- le dossier scolaire -

ANNÉE D’ÉTUDE • Dixième année.
OPTIONS CHOISIES • Elle aurait pu suivre un chemin que bon nombre de ses ancêtres ont empruntés, mais elle a choisi sa route en optant pour le cursus des sciences occultes. Un parcours particulièrement difficile à ce qu'on en dit, mais peu influent pour l'en empêcher. Elle suit les options suivantes : divination, alchimie, arithmancie,études des runes et approche des arts occultes.
NIVEAU SCOLAIRE • Il est rare que la jeune sorcière se voir acquérir des notes en dessus de la moyenne ou bien frôlant cette dernière. Elève érudite et attentive, elle possède une excellente moyenne sans réellement chercher à l'obtenir. La connaissance est une danse innée qu'elle semble apprécier de mener.
APPRÉCIATIONS • Etudiante brillante et assidue, son parcours scolaire appelle souvent les professeurs à regarder plus en profondeur ce que cela peut cacher. Une ambition mesurée teinté d'humilité mais que le silence laisse de marbre. Une interrogation soulevée à de nombreuses reprises et qui révèle une solitude bien trop prononcée et qui inquiète quelque peu certains enseignants. Peu participative en classe, ils l'encouragent à quitter sa réserve de silence mais rien y fait. Esprit avisé et vif, la crainte pour son avenir est une porte fermée, au contraire son futur professionnel lui tend les bras.
REDOUBLEMENT • Aucun redoublement.
Le Brevet de Transplanage est un diplôme à référence international facultatif qu'il est possible de passer à partir de sa sixième année. L'examen consiste à transplaner dans un périmètre précis.
BREVET DE TRANSPLANAGE • [x] obtenu [] recalé

DEGRÉ DE POPULARITÉ : 32% ⊹ DEGRÉ DE FAYOTAGE : 05%

EN QUELQUES LIGNES, MERCI DE NOUS INDIQUER LE CERCLE D'AMIS QUE VOUS AVEZ. ÊTES-VOUS PLUTÔT SOLITAIRE OU AVEZ-VOUS DE NOMBREUX AMIS ? COMMENT SONT VOS AMIS ET QUELLE RELATION ENTRETENEZ-VOUS AVEZ VOUS ? • Véritable kaléidoscope de défauts et de qualités à la fois, c'est pourtant autour de la solitude que la jeune sorcière trouve son équilibre. Un équilibre dont la variance est stable et constante. Être entourée d'une assemblée de connaissances n'est pas une nécessité pour elle, bien au contraire. La confiance est un attrait qu'elle est bien loin de donner à tout le monde. Elle ne l'accorde pas facilement mais sait s'entourer de personnes sur qui compter en suivant une intuition qui lui sert de boussole. Elle sait accorder le bénéfice du doute mais elle sait à qui elle le donne. Ses amis les plus proches, elle peut les compter sur les doigts d'une seule main et la plupart d'entre eux sont issus de différentes maisons. Méfiance pour méfiance, elle reste malgré tout très proche de son frère Tommen.
à l'intérieur de ma pensine ≈ Cascade rousse au milieu d'un torrent de chevelure d'ébène, elle a seule enfant du couple Black à posséder l'héritage bulgare de la branche maternelle. — Elle doit son deuxième prénom à la légende contant le mythe du sorcier Merlin. Femme de lettres, sa mère affectionne cette légende d'où le choix que sa dernière née porte le nom de la Dame du Lac, soit Viviane. — Sa boisson de prédilection est la bièraubeurre le tout agrémenté d'un soupçon de cannelle. — Enfant du milieu, elle entretient des liens fraternels différents avec son cadet et son ainée, néanmoins elle tient le rôle de médiateur entre les deux lorsque cela s'avers nécessaire. — Elle a lu l'intégralité des livres de la demeure de sa famille, un passe temps qui ne semble pas s'atténuer avec le temps. — Détentrice du don de voyance, ce dernier est un secret tenu sous silence dont très peu de personnes ont la connaissance. Certains y voit l'image d'un instrument qui pourrait servir plus tard, d'autres une partie de sa personne et une fierté certaine. — Peu bavarde, elle n'aime pas parler pour ne rien dire. — Elle joue de la harpe depuis son plus jeune âge. — Joueuse au sein de l'équipe de sa maison en tant que batteuse. — Particulièrement douée et brillante et en dépit de ses excellents résultats scolaires, son humilité reste aussi flagrante que son silence. — Intuitive, féministe et fière, elle sait mieux que personne que l'on est mieux servit que par soi-même. — Elle peut rester des heures assise avec un livre sous les yeux. — Suite a un accident lors d'une rencontre sportive, elle est aujourd'hui atteinte d'une amnésie bien facétieuse et capricieuse. — Elle aime sentir la senteur des bois lorsqu'il pleut.  (...)

Spoiler:
 
© SECTUMSEMPRA






Dernière édition par Lyra Black le Mer 26 Aoû - 16:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 158
⊱ PSEUDO : l'oisillon bleu.
⊱ CRÉDITS : shadowcat (avatar). - tumblr (sign).
⊱ AVATAR : holland roden.
⊱ COMPTES : not yet.
⊱ ÂGE : vingt-trois années.
⊱ STATUT CIVIL : un coeur oublié forgé dans la pierre qui ne fait aucunement écho. Une résonnance qui se répercute dans le temps qui pourrait bien être chageant sans en prendre conscience.
⊱ SANG SORCIER : ascendance pure, un détail inutile et futile auquel elle n'accorde aucune importance.
⊱ SCOLARITÉ : dixième année d'études où elle a choisi le cursus des sciences occultes afin de suivre la formation de tireur d'élite de bguette magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : membre de l'équipe de quidditch de sa maison au poste de batteuse et également joueuse d'échec avisée.
⊱ BAGUETTE : Taillée dans du bois de noisetier symbole même de la connaissance étendue, la baguette magique de la dernière de lignée des Black mesure vingt-sept centimètres et demi et contient en son cœur un plume d'hippogriffe. Particulièrement rigide et fidèle envers sa propriétaire, elle possède des prédispositions pour les enchantements.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'une corneille.
⊱ DON MAGIQUE : elle possède le don du troisième oeil.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 19:48


memories, the bones of the soul

My skin has turned to porcelain, to ivory, to steel
 Tout est dans la force de ton esprit, Lyra. Elle doit venir du plus profond de ton être.  Accorde cette puissance intérieure à la mélodie que peut produire un instrument. Elle est éteinte mais elle brûle toujours sous la cendre. Mais écoute moi, quoi qu'il arrive je serais toujours présent. Quoi qu'il arrive ma voix sera la lumière à l'obscurité.

La peur s'installe. Elle s'infiltre dans ton esprit avant de glisser ouvertement dans tes veines comme un refrain narquois contre lequel l'humain ne peut rien. Contre lequel tu ne peux rien. Tout n'est que brouillard, une vision floue ou les détails n'ont rien de précis. Une précision latente où une fraction de secondes devient une poignée de minutes. Un temps qui défile et dont tu es la prisonnière impuissante. Une image qui n'effraie que davantage. Pieds nus, tu avances sur un chemin parsemé de feuilles mortes, à pas mesurés, à clarté voilée. Le bruit d'un tambour et l'opacité des lieux rend l'atmosphère encore plus étouffantes. Perdue, anxieuse, ton regard d''un vert digne de la pierre malachite cherche en tout sens un point de reconnaissance. Un indice qui pourrait te mettre sur la voie de l'endroit où tu te trouves présentement. Une clairière où les arbres se meurt au gré de la saison automnale sous un plafond d'un gris menaçant. La vie semble avoir quitter cette nature autrefois fertile, la vie s'écoule. La rythme du tambour revient de plus belle. Cette mélodie ne fait que retranscrire la vitesse à laquelle bat ton cœur. Des battements qui martèlent ta poitrine, étouffant le son même de ta respiration. Un crissement t'interpelle, dès lors tu te retournes pour apercevoir une balançoire qui se balance d'avant en arrière en solitaire, comme si un corps invisible prenait possession de ce jeu. Tu aimes sentir la brise du vent jouer dans tes cheveux d'un cuivre si particulier, la vitesse à laquelle tu te balances apportes alors un sentiment de liberté. Une existence sans limites, ni contraintes. Des rires lointains, tels des échos résonnent tout autour de toi toujours sous l'assaut des tambours qui portent le son plus fort encore. Le décor est planté, la vision est en marche mais sa signification demeure encore une énigme. Le ciel se voile jusqu'à l'obscurité profonde d'une nuit sans lune, toutes lumières s'évaporent faisait surgir cette crainte qu'est le confinement. Une sensation de claustrophobie qui peut d'une facilité étonnante te figé sur place. La sournoiserie, le besoin de témoigner l'horreur de la vision est comme un besoin incessant de faire comprendre les choses, les conséquences. Seulement à peine âgé de onze ans, tout arrive d'un coup et tout t'échappe. Les rires précédents deviennent des cris, des hurlements dépeignant la terreur, la souffrance. Tu cours pour tenter de sortir ce tunnel sans lumière, tu cours toujours tout droit mais en vain. Les cris redoublent davantage, ton sang froid s’étiole, la peur te tétanise. Tu te recroquevilles sur toi-même, les deux portaient à tes oreilles, les paupières closes avec force. « Tout ça n'est que le fruit de mon imagination, rien de tout cela n'est réel. ». Des dires que tu répètes comme un mantra sans t'arrêter. Les voix cessent, le silence reprend ses droits mais la noirceur est une maîtresse de renom. Elle persiste. Un énième rire s'élève, un ricanement enfantin dont le son est loin d'être inconnu. Tu rouvres les yeux mais tu es toujours plongé dans le noir le plus complet. Le bruissement d'un cours d'eau se fait alors entendre alors que tu te redresses prudente et apeurée à la fois. Toujours ce rire qui te semble familier et qui se rapproche grandement avant qu'une silhouette éthérée ne s'impose en face de toi. Elle est là sans être précise, elle est là mais se focalise sur ton regard, capturant ton attention. Elle ricane encore une fois comme pour se moquer de ta personne sans délaisser tes prunelles un seul instant. Le ciel obscur est balayé d'un rayon de lumière suffisant pour que tu puisses remarquer la présence d'un corbeau posé sur l'avant bras de l'être à demi visible. Le volatile croasse d'un ton impérial. Une première fois. Puis une deuxième fois encore avant que le l'ombre vaporeuse ne s'efface que l'oiseau ne s'envole rapidement vers toi. Tu pousses un hurlement avant que le néant ne se referme. Tu te redresses d'un coup, en sursaut avant de tomber du canapé, ton bouquin venant épouser le plancher en bois. La douleur de ton bras est secondaire, seule l'horreur des images qui fusent dans ton esprit est présente. Elle redouble comme par procuration. Ta voix est rauque à force de crier, elle n'est plus qu'un simple petit son dans ta gorge qui te brûle. Le souffle court, tu peines a retrouver ton calme, les deux mains toujours placées de part et d'autre de tes oreilles. « Lyra ! Lyra ! ». La porte de la bibliothèque s'ouvre en claquant contre le mur, ton lien fraternel s'agenouillant à ton coté tout en prenant dans ses bras pour tenter de t'apaiser, mais cette fois cela ne suffit pas. Une étreinte de quelques minutes qu'il rompt en venant prendre ton visage entre ses deux mains. « Regarde-moi et écoute-moi, Lyra . Tout va bien, fais-moi confiance. ». Une voix apaisante qui par sa teinte de confiance tente de faufiler un chemin suffisant pour parvenir à capter ton attention. Tommen semblait être l'un des seuls à parvenir à te calmer lorsque le don de voyance se manifestait, une responsabilité qu'il n'avait jamais été désireux de te laisser porter seule. Il hoche la tête tout en esquissant un sourire mi satisfait mi soulagé avant de te serrer dans ses bras. Un geste protecteur qui définissait beaucoup de vérités. Le troisième œil est une puissance que l'on ne peut quantifier, ni même dominer. Il faire perdre la notion de réalité avant que l'être humain ne devienne complètement fou. Tu ne pouvais perdre l'esprit, laisser un pouvoir palpable mais imprévisible prend possession de ton esprit. Ne compte pas sur moi pour te laisser noyer par ce fichu don héréditaire ! Des propos que ton frère avait tenu il y a un an en arrière, et qu'il tiendrait dans l'avenir. Il te l'avait alors dit comme une promesse et tu sais que jamais il ne reviendrait dessus. Pourtant, c'est un fait sur lequel même la force de lien ne peut rien. Le troisième œil est un ouragan. Il est insaisissable, comme la poussière impossible à cerner.

□  □  □

La mélodie apaise le cœur de ses battements bruyants et sourds. Ces derniers deviennent des sons doux et harmonieux qu'il faut chérir avec honnêteté au creux de tes mains comme si elles étaient des écrins. Toujours en douceur, toujours en respect des mots c'est une arme que tu possèdes en toute sagesse. Des paroles qui ne cessent de réitérer dans ta tête, des témoins d'une existence désirée d'une part à défaut d'être un fardeau d'une autre part. Des propos qu'a toujours tenus ta figure maternelle dont le regard qu'elle porte sur ta personne est d'une fierté intègre et véridique. L'amour est un sentiment de déchirure, une figure de faiblesse que tu refuses de ressentir, pourtant dans ses yeux tu as toujours su briller quoi que tu fasses, quoi que tu dises. Il en allait de même pour la moitié de ton esprit qui te lie à ton frère. Il est l'astre solaire, tu  es l'étoile lunaire. Il est le renouveau du printemps, tu es le vent d'un hiver facétieux. Il est la lumière, tu es le soleil. Il est l'éclair intransigeant, tu es la brume silencieuse. Reconnaissable par vos audaces, par vos oppositions envers la famille, les jumeaux Black faisaient parler d'eux à leur manière. Tes doigts glissent avec une habilité déconcertante sur les cordes de la harpe, laissant un son musical envahir l'ensemble de la pièce. L’acoustique de la salle a été créée spécialement pour l'instant, ce moment de ressentir la quiétude de l'esprit, le reposer bien loin des cauchemars d'une nuit à laquelle tu n'as pas su faire face autant que tu le désirais. La musique adoucit les mœurs selon un proverbe moldu, une vérité qui se vérifie depuis plus quinze ans. La pratique de cet instrument, tu la mémorises, la connaît depuis l'enfance sans jamais te tromper. Les cordes et les mesures des notes, tu les joues les yeux fermés. Ainsi tu te laisses emporter par la mélodie classique d'une partition qui parcourt tes connaissances. La folie de ton ire se traduit dans chacun de tes mouvements, mais une violence tout en délicatesse. Admettrais-tu que tu n'as pas le dessus sur ton don de voyance Lyra ? As-tu peur de l'avenir en perdant l'esprit ? Bien évidement que la réponse est oui. Tu préférerais mourir plutôt que de perdre la notion du temps et l'unité de ton âme. Les livres de magie décrivaient tellement de récit au nom de sorciers qui avaient perdu l'esprit avant de périr. La mort pourrait être une issue plus douce que la démence mais ton frère ne l'entendait guère de cette oreille. La musique repart sur des élans plus énergiques comme pour chasser ces idées de ta tête. Fichu conscience trop terre à terre ! La salle sur demande est un refuge salutaire en des matinées comme celle-ci alors que l'ensemble du château ne semble pas encore éveiller. Elle t'offre un refuge de premier choix, une pause courte dans ton quotidien mais suffisante pour calmer et reprendre la maîtrise de ton être. Il t'a suffit de songer à ce que tu désires pour que la porte s'ouvre sur une salle silencieuse où siège en plein milieu de la pièce une harpe. Et depuis ta première année, il en va ainsi. Tu peux entendre la porte s'ouvrir mais les paupières toujours closes, tes doigts poursuivent leur danse sur les cordes. Peu de personne pourrait pénétrer au sein de l'univers que t'apporte la salle sur demande, s'ils ne parviennent pas a savoir que tu désirais y trouver et d'autant plus de bon matin. Il n'y avait que deux possibilités et le hasard n'était pas de mise cette fois. Une main vient repousser tes boucles rousses sur le coté de ton cou, le bout de ses doigts traçant un chemin jusqu'à tes deux mains. Un touché joueur et mesuré, un prolongement de la personnalité de ton visiteur. La mélodie vient embrasser sa fin sur un accord tendre. « Imperturbable, tu l'as toujours été mais je sais que ce n'est pas toujours le cas. Je pourrais en être la cause, tu sais ? ». Te souffle-t-il à l'oreille. Une voix à mi chemin entre l'ironie et un désir intérieur. William serait toujours égal à lui-même, arrogant et don juan. Le charme charismatique, l'ambition colérique. Petit prince capricieux et curieux, il aimait jouer de ses acquis jamais remis en question.  Le temps semblait d'ailleurs être un compagnon de louanges pour lui. Tu glisses tes mains sur les siennes avant de reprendre sur le même ton. « Tu aimerais que ça soit le cas, pas vrai ? Qui ne résiste pas à ton regard mystérieux et plein de promesses éphémère ? Qui saurais dire non a un échange de courte durée sans aucune contrainte, hm? ». Dis-tu en te retournant pour lui faire face, ne prenant guère mesure de votre nouvelle proximité. Tu n'étais pas assez attentive à ce genre de détails contrairement au jeune sorcier. « Dans ce monde là, toi et moi on ne joue pas dans la même cour William, c'est même certain. ». Lui murmures-tu à ton tour à son oreille avant te lever pour quitter les lieux, le rire du Flamel résonnant comme une teinte amusée et voilée d'un défi qu'une rivalité saurait mettre à l’œuvre. « Crois-moi, on joue dans la même cour Black. ». Tonne-t-il en souriant d'un rire qui transpire l'assurance et  une franchise qui ne rebondit pas vers un autre registre. Tu secoues la tête sans prêter plus attention à sa présence. Il était sans aucun doute un cavalier de cœur aussi fourbe qu'un maître chanteur mais tu étais une reine entourée d'acier.

□  □  □

L’apesanteur, moment magique et inconditionnel. L'apesanteur, source de bien être et de liberté. Un sentiment qui s’épanche et s'exprime au travers du courant des airs, de la force du vent qui te fouette le visage. Y demeurer des heures, au cœur d'un ciel qui dans son plus simple appareil est porteur de tant de promesses. Une pensée qui ne fait appelle qu'à l'imagination irrationnelle et débordante qui vibre dans ta tête, mais elle fait plaisir à ressentir. Un sourire qui éclaire ton visage, un sourire que l'on ne voit pas assez. Tu les entends les acclamations des membres de la maison des érudits, tu les entends se répercuter en échos tout autour du stade de quidditch. Des pancartes à l’effigie des patronymes de joueurs les plus populaires, des groupies qui s'émerveillent devant la gent masculine. Un rien lassant et là dedans rien de palpitant. L'uniforme scintillant du bleu roi et d'argent contraste nettement avec ta longue tresse d'un roux d'automne. Le regard observateur et calme, tu embrasses d'une œillade circulaire l'ensemble du terrain. Tous tes coéquipiers sont sur le qui-vive, vos adversaires tout aussi près à en découdre quoi qu'il arrive. Une rencontre sportive opposant deux maisons qui ont pour habitude de s'entraider et d'être bien souvent du même avis. Une entente de fair-play bien au delà des compétitions engagées dès le début de l'année. Tu appréciais cet esprit sportif déclinant l'honneur et la loyauté, une philosophie qui s’étend de plus en plus au fil des années. Batte dans ta main gauche, ton regard rencontre instinctivement celui de ton frère. Revers d'une même pièce, lien fraternel défient toute remise en cause, vous échangez une expression complice qui se lie dans vos yeux unis et pourtant d'une couleur si différente. Donner le meilleur et gagner, gagner mais surtout profiter d'un instant qui peut si vite vous échapper. Serdaigle suit de très près l'équipe des lions, seuls dix points vous séparent, vos attrapeurs aux coudes à coudes à la course du vif d'or. Tu secoues la tête, à l'écoute du jeu qui se déroule sous tes yeux. L'attrapeur adverse a suivi mot pour mot les conseils de son capitaine, des indications loin de t'être inconnu, tu connaissais assez Tommen pour cela.  Bien qu'attentive tu n'en oublis pas moins ton rôle  alors que tu renvoies le cognard en direction de l'attrapeur pour le déstabiliser quelques secondes. Une attention qui fonctionne avant qu'il ne reparte de plus belle sur votre attrapeur. « Ils s’acharnent aujourd'hui, ça ne leur ressemble pas ! ». S'exclame Colton d'une voix affirmative tout en stabilisant son balai à ta hauteur. Issu de la même année vous étiez entrés ensemble dans l'équipe avant de former un duo des plus efficaces. En hochant la tête, tu lui confirmes ton avis. Il était étrange de voir autant les gryffondor être revanchard, d'ordinaire il était en priorité avec les serpentard. « On va devoir faire en sorte de laisser de la marge à Fawley et se focaliser sur le trio. ». Dis-tu d'une intonation amusée et joueuse à la fois. Il te considère d'un clin d'oeil tandis que vous prenez des directions opposées mais des trajectoires où chacun de vos mouvement demeurent les mêmes, exactement. Un enchaînement de tir s’enchaîne alors, le cognard devenant une balle que vous maîtriser. Chaque coup donné est une puissance venant du bras, jusqu'à toucher violemment le manche du balai de l'un des poursuiveurs adverses. Déstabilisé, ce dernier lâche sa prise sur le souaffle permettant un tacle de la part de votre capitaine. Il vous gratifie d'un point levé avant de marquer un point ramenant ainsi l'égalité des points.  Colton tape alors dans ta main, un accord qui décline l'euphorie ressenti. Le brun rit satisfait à gorge déployé, sentiment d'être vainqueur et que rien ne peux arrêter. Il ne changerait jamais, à quoi bon. Le match reprend de plus bel, de plongeant rapidement dans l'adrénaline du jeu. La compétition bat son plein au même titre que l'effervescence qui s'élèvent des gradins. La rencontre semble perdurer et au vue du paysage qui présente le ciel, la fin d'après midi est proche. Des crampes se manifestent autour de ton poignet mais tu les ignores bien volontiers. Ton regard toujours vivace en dépit de la fatigue observe les échanges avec les deux autres batteurs rouge et or. Seulement, le cognard arrive trop rapidement sur ton comparse, ce dernier à baisser sa garde. Fatigue ou euphorie ? Peu importe, l'hésitation n'a pas sa place dans les statistiques de réussite. « Colt ! Derrière toi idiot ! ». Un cri qui ne semble pas l'alerter. Cependant, la vitesse à laquelle tu te diriges vers lui semble faire mouche, suffisamment pour le ramener à la réalité. Prête à renvoyer la balle à l'autre bout du terrain, le cognard dévie sa  trajectoire pour venir à ta rencontre d'une rapidité on ne peut plus étonnante. La balle te heurte de plein fouet au niveau de la tête. La batte s'envole pour venir se nicher avec violence dans l'une des tribunes qui entourent le terrain, les doigts de ta main droite glisse du ton balai, tu deviens un poids mort. La douleur qui résonne dans ta tête est puissante, des bruits assourdissant t'envahissent et la noirceur t'accueille à bras ouvert. La seule dont tu te souviendras c'est d'un hurlement porteur de la peur et criant ton nom.

□  □  □

« Par Merlin ! Tu as gardé ce vieil herbier ! ». L'exclamation de Tommen est bien loin de retenir ton attention.  Sa voix te semble à des milliers de kilomètres. Tes pensées le son, brider par des bribes brumeuses laisser sans réponse. L'esprit songeur et ailleurs, tu ne cessais de penser encore et encore sans jamais réellement trouver de solution à un problème. Une grande première ! Un fait rieur plus que tout autre chose. Deux mois c'étaient écoulés depuis l'accident de juin, un laps de temps où demeurait bien flou et emplit d'incertitudes. Des insécurités que tu conservais bien à l'abri dans les profondeurs d'une conscience qui ne t'est pas tout à fait étrangère. Le plus drôle dans tout cela se louait dans l'ironie des souvenirs qui t'échappaient à défaut d'avoir occulter la présence de ta particularité magique. Une occasion bien trop belle, bien trop dorée. Utopie passagère. Si ton état s'améliorait avec le temps, les comportements respectifs des membres de ta famille varié à l'image des nuages orageux de la saison automnale. Ta mère restait soucieuse et maîtresse d'elle-même tandis que Tommen s'évertuait à te protéger davantage que de coutume, cherchant à couvrir les blancs qui faisaient barrage à ta mémoire. L'amnésie n'avait rien d'effrayant en soi mais ce sont ses conséquences qui ne cessent de revenir en boucle dans ta tête. Cette fracture de ta mémoire, tu mets une fois de plus dans une position que tu détestes : celle de ne pas avoir la main prise sur la situation. Une impression de faiblesse qui à le don de t'irriter au plus haut point. Tes pupilles se dilatent légèrement à force de se perdre dans la contemplation du paysage qu'offre la fenêtre de ta chambre. Assise sur le canapé, le dos collé à l'accoudoir du fauteuil, tu poses ton regard sur l'énorme bouquin ouvert sur tes genoux. Un manuscrit de la bibliothèque de ton père énonçant les divers propriétés des arts occultes. Un ouvrage de magie noire dont l'approche reste des plus élémentaires mais dont les profondeurs sont nettement plus énoncées que dans les manuels scolaires. Rattraper ton retard de la fin du mois du juin n'était qu'un détail, mais t'avancer et lire des livres est une habitude de toujours. « Tu es ailleurs frangine. ». Te dit-il en posant sa main sur ton bras. L'assertion de ton frère est posée mais sérieuse à la fois. La teinte de sous entendus trahit son inquiétude lui qui est d'ordinaire si espiègle et vivant. Ton regard rencontre le sien, ce dernier lisant ainsi entre les lignes de l'énigme que tu étais. « Ailleurs est un bien grand mot, tu sais. ». Il secoue la tête, sa tignasse de jais légèrement en bataille, un rire farceur accroché à ses lèvres. Il sort de sa poche un fragment de pierre dont la couleur d'un gris bleuté, presque brumeuse attire ton attention. La levant à hauteur de tes yeux, il poursuit. « Tu te souviens de cette pierre n'est-ce pas ? ». La calcédoine. Un morceau de roche que Tommen t'avait offert à l'aube de votre douzième anniversaire. Un présent un peu en avance puisqu'il te l'avait donné quelques jours en avance suite à une vision particulièrement véhémente. Tu ne l'as toujours porté sur toi, jusqu'à ce que ce fichu cognard te percute. Tu la prends dans ta main avant de la faire tourner entre tes doigts. Tu peux sentir le regard ténébreux de ton frère t'observer avec attention, il pli sous le poids de l'angoisse. « Tu me l'as donné le jour où j'ai eu une vision plutôt … étonnante. ». Déclares-tu doucement. Tu n'appréciais pas réellement conter le cadre et l'environnement qui entourant le champ de tes visions. Tu les faisais taire sans revenir en arrière. Le sourire sincère et soulager de l'héritier des Black apparaît dans un soupire léger. Il hoche machinalement la tête avant de reprendre. « Ouais, rien n'était simple ce jour-là mais on fera toujours la différence Lyra. ». Il en était convaincu, une confiance réciproque qui vous rendez plus fort. La Calcédoine est une pierre que l'on associe au signe des gémeaux. Synonyme de douceur, elle tempère les esprits et apporte sérénité à son porteur. Deux esprits, deux âmes  qui se comprennent en un regard.

© SECTUMSEMPRA 2015



Dernière édition par Lyra Black le Mer 26 Aoû - 16:39, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 339
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : pedro pascal.
⊱ COMPTES : tommen.

⊱ ÂGE : quarante et une années.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement veuf célibataire, officieusement en relation cachée avec une collègue dont il tait le nom.
⊱ SANG SORCIER : sang-mêlé.
⊱ PROFESSION : maître des potions, concepteur d'antidotes et directeur de la maison slytherin, anciennement auror de renom.
⊱ ANCIENNE MAISON : il fit ses études sous l'enseigne du serpent.
⊱ BAGUETTE : bois de cyprès, larme de licorne, elle mesure vingt-sept centimètres et demi et se veut prédisposer aux maléfices.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'un chat.
⊱ DON MAGIQUE : métamorphomage de naissance, il peut prendre la forme qu'il souhaite et ses transformations trahissent ses émotions.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 19:50

audrey
tu es parfaite avec holland + black
j'ai tellement hâte de faire un rp tommen/lyra avec toi
comme toujours, le début de ta fiche est parfait, ta plume est chabadaaa
bienvenue officiellement



    I didn’t realize you were a poet… For your paramour? ◈ ambition and power
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t88-iron-prince-aldrige-sr#1
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 252
⊱ PSEUDO : red stars. ; backwards (eve)
⊱ CRÉDITS : (av) amortentia, mon bb momo.
⊱ AVATAR : cara delevingne.
⊱ COMPTES : freya.

⊱ ÂGE : dix-neuf ans.
⊱ STATUT CIVIL : en relation libre avec sa meilleure amie, elle n'est vôtre qu'une journée avant de s'envoler.
⊱ SANG SORCIER : un sang pur qu'elle souille de bien des façons.
⊱ SCOLARITÉ : élève de cinquième année.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : attrapeuse dans l'équipe de serpentard, elle est aussi membre du club de chasse.
⊱ BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de saule, signe de malice, avec en son coeur un morceau de corne de licorne. elle mesure vingt-trois centimètres et est prédisposée à la métamorphose.
⊱ PATRONUS : un caméléon.
⊱ DON MAGIQUE : métamorphomage, elle est tout le monde et personne à la fois.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 19:51

audrey.
ça me fait bizarre de te voir toi en roden, et moi en reed, masi le changement te va très très bien, t'es parfaite en rousse. I love you
puis lyra, elle est parfaite. la famille, le personnage, associée à ta plume, je ne peux qu'aimer.
j'espère que tu me réserveras un lien avec freya.
bref, bienvenue ici et bonne chance pour ta fiche. cat si jamais tu as besoin, n'hésite pas. I love you


i promise myself then, in that moment, that i will hold him forever, just like this, until all the pain and torture and suffering is gone, until he's given a chance to live the kind of life where no one can wound him this deeply ever again.  w/ tahereh mafi.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 158
⊱ PSEUDO : l'oisillon bleu.
⊱ CRÉDITS : shadowcat (avatar). - tumblr (sign).
⊱ AVATAR : holland roden.
⊱ COMPTES : not yet.
⊱ ÂGE : vingt-trois années.
⊱ STATUT CIVIL : un coeur oublié forgé dans la pierre qui ne fait aucunement écho. Une résonnance qui se répercute dans le temps qui pourrait bien être chageant sans en prendre conscience.
⊱ SANG SORCIER : ascendance pure, un détail inutile et futile auquel elle n'accorde aucune importance.
⊱ SCOLARITÉ : dixième année d'études où elle a choisi le cursus des sciences occultes afin de suivre la formation de tireur d'élite de bguette magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : membre de l'équipe de quidditch de sa maison au poste de batteuse et également joueuse d'échec avisée.
⊱ BAGUETTE : Taillée dans du bois de noisetier symbole même de la connaissance étendue, la baguette magique de la dernière de lignée des Black mesure vingt-sept centimètres et demi et contient en son cœur un plume d'hippogriffe. Particulièrement rigide et fidèle envers sa propriétaire, elle possède des prédispositions pour les enchantements.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'une corneille.
⊱ DON MAGIQUE : elle possède le don du troisième oeil.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 19:53

Marine
Et que dire de tes deux choix de personnages, et puis on va gérer avec les jumeaux.
Merci beaucoup ça me fait plaisir en tout cas que le début te plaise. I love you

Eve ! Oui c'est vrai que d'habitude c'est l'inverse mais en tout les cas reed te va à merveille et puis avec ce choix de scénario tu ne pouvais pas choisir mieux.
Bien évidement que je te garde un lien, de plus qu'il s'impose
merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
gryffindor house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 745
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : mcdonell.
⊱ COMPTES : le maître des potions.

⊱ ÂGE : vingt-trois ans.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement en couple avec melisandre, mais ce n'est qu'une façade pour cacher son couple avec freya et protéger celle qu'il aime.
⊱ SANG SORCIER : de sang-pur, mais il s'en moque.
⊱ SCOLARITÉ : élève de dixième année suivant le parcours des soins magiques dans le but de devenir un futur guérisseur (master, deuxième année).
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : capitaine et gardien de l'équipe de quidditch, joueur d'échecs vindicatif et duelliste émérite.
⊱ BAGUETTE : taillée dans le bois d'un vieux houx, elle contient en son coeur une moustache de fléreur et mesure près de vingt-neuf centimètres trois quart. Parfaitement rigide, elle est dit-on, prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : c'est un noble bélier.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 20:30

j'ai tellement hâte de lire ta fiche



    THESE VIOLENT DELIGHTS HAVE VIOLENT ENDS
    love is a smoke raised with the fume of sighs, being purged, a fire sparkling in lovers' eyes, being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, achoking gall, and a preserving sweet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t63-noirs-desirs-black#83
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 386
⊱ PSEUDO : amortentia (morgane)
⊱ CRÉDITS : manon jet'aime et hestia d'amour que j'aime fort
⊱ AVATAR : sophie turner
⊱ COMPTES : melisandre la grognasse

⊱ ÂGE : dix-neuf ans d'impureté et de dégoût.
⊱ STATUT CIVIL : célibataire, l'âme vide
⊱ SANG SORCIER : sang mêlé
⊱ SCOLARITÉ : cinquième année
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : aucun, personne ne veut d'elle
⊱ BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de pommier, avec pour coeur une écaille de sirène. elle mesure vingt centimètres et est prédisposée aux sortilèges défensifs.
⊱ PATRONUS : elle n'a jamais réussi à en produire un.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Lun 24 Aoû - 20:58

audrey en rooden et eve en reed, non non, j'ai pas la tête qui tourne. What a Face holland te va si bien, et puis ce personnage va envoyer du pâté je le sens ! I love you holland + black + twins de tommen + serdaigle, c'est un combo de choc ! je veux un lien, autant avec melissandre qu'hazel. I love you
bienvenue et bon courage pour ta fiche.



    i wanna hide the truth, i wanna shelter you, but with the beast inside, there's nowhere we can hide. no matter what we breed, we still are made of greed, this is my kingdom come, this is my kingdom come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Mar 25 Aoû - 18:01

Holland en Black, j'adore
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche, même si elle est déjà parfaite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 158
⊱ PSEUDO : l'oisillon bleu.
⊱ CRÉDITS : shadowcat (avatar). - tumblr (sign).
⊱ AVATAR : holland roden.
⊱ COMPTES : not yet.
⊱ ÂGE : vingt-trois années.
⊱ STATUT CIVIL : un coeur oublié forgé dans la pierre qui ne fait aucunement écho. Une résonnance qui se répercute dans le temps qui pourrait bien être chageant sans en prendre conscience.
⊱ SANG SORCIER : ascendance pure, un détail inutile et futile auquel elle n'accorde aucune importance.
⊱ SCOLARITÉ : dixième année d'études où elle a choisi le cursus des sciences occultes afin de suivre la formation de tireur d'élite de bguette magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : membre de l'équipe de quidditch de sa maison au poste de batteuse et également joueuse d'échec avisée.
⊱ BAGUETTE : Taillée dans du bois de noisetier symbole même de la connaissance étendue, la baguette magique de la dernière de lignée des Black mesure vingt-sept centimètres et demi et contient en son cœur un plume d'hippogriffe. Particulièrement rigide et fidèle envers sa propriétaire, elle possède des prédispositions pour les enchantements.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'une corneille.
⊱ DON MAGIQUE : elle possède le don du troisième oeil.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Mar 25 Aoû - 21:23

Marine, je vais essayée de ne pas décevoir et de faire vite I love you

Morgane, merci beaucoup mas je te retourne compliment Tu es superbe avec Sophie, et le lien s'impose de lui même évidement I love you Encore merci en tout cas.

Elera, j'adore et j'adhère au choix d'avatar, Jenn est tellement magnifique
Merci beaucoup à toi et réserve moi un lien si tu veux bien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 74
⊱ PSEUDO : malfoy, émilie.
⊱ CRÉDITS : (av)@crick/(sign)@tumblr
⊱ AVATAR : dominic sherwood.
⊱ COMPTES : .
⊱ ÂGE : vingt-trois années que le sorcier est né, qu'il erre tel une âme damnée en quête de reconnaissance et de gloire éternelle.
⊱ STATUT CIVIL : célibataire, coureur de jupons. amant volage et misogyne. coeur de pierre, imprenable. et pourtant, les choses pourraient bien changer plus rapidement qu'il ne le croit.
⊱ SANG SORCIER : pur, toujours pur. relativement attaché à cette pureté qu'il prône et exhibe, il n'en reste pas moins plutôt tolérant. parfois.
⊱ SCOLARITÉ : il vise le plus haut, comme toujours. désormais détenteur d'une licence, il se lance à l'assaut du baton. brillant élève, il ne doute pas d'y arriver.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : étudiant en justice magique, il compte bien s'y faire sa place et ce, au détriment des envies de ses aînés. il participe également au club d'échecs et de duels.
⊱ PATRONUS : une hyène, sauvage et insaisissable. redoutable, sournoise. vicieuse. prête à tout pour gagner. peu imposante mais pourtant diablement sanguinaire.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Mar 25 Aoû - 21:59

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 821
⊱ PSEUDO : sweet nothing (bé)
⊱ CRÉDITS : timeless (avatar) ; tumblr (gifs)
⊱ AVATAR : gemma arterton
⊱ COMPTES : blaise finnigan, le beau gosse
⊱ ÂGE : vingt-quatre ans.
⊱ STATUT CIVIL : libre comme l'air, elle aime jouer de ses traits fins et raffinés.
⊱ SANG SORCIER : sang-mêlé, cela ne l'a jamais dérangé, ce n'est pas ça qui fait un grand sorcier.
⊱ SCOLARITÉ : onzième année, elle étudie la justice magique dans le but d'embrasser une belle et grande carrière au Ministère, sans savoir encore réellement par le biais de quel métier. cependant elle rêve du poste de ministre de la magie, rien que ça.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : ancienne préfète de serpentard, elle est également dans le club d'échecs depuis son arrivée à poudlard et fait partie du club de chasse depuis sa cinquième année.
⊱ BAGUETTE : sa baguette est en bois de rosier, en son coeur un cheveu de vélane, mesurant vingt-deux centimètres et demi, relativement souple. prédisposée aux sortilèges informulés dans lesquels elle excelle.
⊱ PATRONUS : dès sa quatrième année, elle réussit à produire un patronus presque complet qui aujourd'hui prend la forme d'un cerf majestueux.
⊱ DON MAGIQUE : princesse des reptiles, elle a le don d'enchanter les sangs-froids grâce au fourchelangue, don lui provenant de sa véritable filiation, héritière de salazar, fille bâtarde d'Hector Gaunt. faculté qu'elle peine encore à maîtriser et dont elle ignore plus ou moins l’existence.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Mar 25 Aoû - 23:26

holland la magnifique en black

bienvenuuuue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t132-fear-of-a-name-only-inc
avatar
ravenclaw house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 158
⊱ PSEUDO : l'oisillon bleu.
⊱ CRÉDITS : shadowcat (avatar). - tumblr (sign).
⊱ AVATAR : holland roden.
⊱ COMPTES : not yet.
⊱ ÂGE : vingt-trois années.
⊱ STATUT CIVIL : un coeur oublié forgé dans la pierre qui ne fait aucunement écho. Une résonnance qui se répercute dans le temps qui pourrait bien être chageant sans en prendre conscience.
⊱ SANG SORCIER : ascendance pure, un détail inutile et futile auquel elle n'accorde aucune importance.
⊱ SCOLARITÉ : dixième année d'études où elle a choisi le cursus des sciences occultes afin de suivre la formation de tireur d'élite de bguette magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : membre de l'équipe de quidditch de sa maison au poste de batteuse et également joueuse d'échec avisée.
⊱ BAGUETTE : Taillée dans du bois de noisetier symbole même de la connaissance étendue, la baguette magique de la dernière de lignée des Black mesure vingt-sept centimètres et demi et contient en son cœur un plume d'hippogriffe. Particulièrement rigide et fidèle envers sa propriétaire, elle possède des prédispositions pour les enchantements.
⊱ PATRONUS : il prend la forme d'une corneille.
⊱ DON MAGIQUE : elle possède le don du troisième oeil.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Mer 26 Aoû - 16:33

I love you

Hestia, la superbe Gemma chez les diggory
merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
gryffindor house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 745
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : mcdonell.
⊱ COMPTES : le maître des potions.

⊱ ÂGE : vingt-trois ans.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement en couple avec melisandre, mais ce n'est qu'une façade pour cacher son couple avec freya et protéger celle qu'il aime.
⊱ SANG SORCIER : de sang-pur, mais il s'en moque.
⊱ SCOLARITÉ : élève de dixième année suivant le parcours des soins magiques dans le but de devenir un futur guérisseur (master, deuxième année).
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : capitaine et gardien de l'équipe de quidditch, joueur d'échecs vindicatif et duelliste émérite.
⊱ BAGUETTE : taillée dans le bois d'un vieux houx, elle contient en son coeur une moustache de fléreur et mesure près de vingt-neuf centimètres trois quart. Parfaitement rigide, elle est dit-on, prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : c'est un noble bélier.

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost. Mer 26 Aoû - 17:01


eh, mais qu'est-ce que tu es chouette, toi !

bref, t'es validé
Comme toujours, ta fiche est parfaite je suis fan de Lyra et j'ai apprécié chaque chapitre de ton histoire. La personnalité de ton personnage est superbe, de même que sa façon de voir les choses et ce qu'elle a vécu. Je suis très heureuse de te compter parmi nos membres

Félicitations petit hibou, tu es enfin validé ! Mais avant de rejoindre ta salle commune (ou la salle sur demande, je ne juge pas), je te conseille d’aller recenser ta carte chocogrenouille, pour que personne ne te la prenne. Les sorciers n’étant plus ce qu’ils étaient, on ne sait jamais. Bon, maintenant, on va essayer de t’intégrer comme il se doit. Tu vois ce couloir là-bas ? Dis-leur que tu viens de ma part et crées-toi un sujet de lien pour qu’on puisse venir t’harceler. C’est certainement pas avec ta tête de gland qu’ils vont s’approcher. Ensuite, si tu préfères la jouer à la meetic, viens créer des scénarios ou des semi-liens. C’est inutile ? Ah t’es un dur toi ! C’est bien. T’es surement dans l’équipe de quidittich, non ? Je te conseille d’aller réserver ta place dans l’équipe de ton choix. T’es peut-être un coincé au final… Va te recenser au bureau des préfets,  par là. Oh, tu appartiens à un de ces clubs inutiles dont personne ne connaît le nom ? Tu fais comme tu veux, petit hibou, j’ai autre chose à faire que te juger. Dis, j’ai déjà vu ta tête quelque part… Tu serais pas un sang-pur par hasard ? Un sang-mêlé ? Je te conseille d’aller te faire recenser la nature de ton sang. On ne veut pas de problème avec le gouvernement ! EH, pourquoi tes cheveux changent de couleur ? Encore une de ces erreurs génétiques… Les dons et malédicitons, c’est par ici.  Attends, t’as pas vraiment la tête d’un élève… Si t’es un adulte, va recenser ton métier et arrête de me faire perdre mon temps. Comment ça, t’es juste un peu barbu ? Ça explique tout. Je te conseille d’aller remplir ton dossier sur le parcours scolaire, ce serait bête que tu rates la prochaine sortie scolaire à cause de quelques poils. Et n'oublie pas d'aller faire un tour dans la coupe des quatre maisons pour réclamer tes points, ça serait bête de ne pas en profiter hein ? C'est par ici que ça se passe !

Voilà, je crois que tu as fini, petit hibou. C'était long et fastidieux mais tu es officiellement un élève de Hogwarts, pour le meilleur comme le pire. Il ne me reste plus qu’à te souhaiter bienvenue et bonne chance !
Juste une dernière chose : évite les problèmes, les murs te surveillent.
© SECTUMSEMPRA 2015




    THESE VIOLENT DELIGHTS HAVE VIOLENT ENDS
    love is a smoke raised with the fume of sighs, being purged, a fire sparkling in lovers' eyes, being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, achoking gall, and a preserving sweet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t63-noirs-desirs-black#83
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ▪ if i look back i am lost.

Revenir en haut Aller en bas

▪ if i look back i am lost.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Premium Kit Sigma are back !
» back to mac après dépotage
» *RESOLU* fdt fix fluid sans bouchon -> back to mac ?
» BACK TO SCHOOL CHECK LIST
» Le come-back de Johnny

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
les lettres envoyées par hiboux
 :: Le miroir du risèd :: fiches validées
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :