Partagez| .

deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 284
⊱ PSEUDO : j'ai trop de pseudo sur la toile, mais le dernier en date est "gasoline."
⊱ CRÉDITS : eylika. (avatar)
⊱ AVATAR : douglas booth.
⊱ COMPTES : sans double compte, un seul suffit largement pour le moment.
⊱ ÂGE : vingt cinq petites années au compteur, pourtant il se sent très vieux.
⊱ STATUT CIVIL : ce blond est quelqu'un de difficile, qui préfère passer d'une fille à une autre plutôt que de penser à une relation sérieuse. mais ça c'était avant qu'une jolie rousse décide de faire du ménage là-dedans.
⊱ SANG SORCIER : sang-pur dont il est fière, bien que d'après son père il ne mérite pas de porter ce rang.
⊱ SCOLARITÉ : élève en douzième année, pratique un cerf avec spécialisation dans les sciences occultes.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : il participe au club de duel ainsi que celui d'astrologie.
⊱ BAGUETTE : le bois est celui d'un chêne blanc, preuve de son endurance, le coeur de sa baguette est une écaille de sirène. elle mesure entre vingt cinq et trente cinq centimètre, c'est une baguette rigide et obéissante, elle est prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : une panthère.

MessageSujet: deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera) Mer 26 Aoû - 18:27

frère et soeur de sang,
c'est tout ce qui compte.


Tu flottais dans les airs à l'aide de ton balai, un de tes seuls amis d'ailleurs. Tu fixais le sol continuant de monter un peu plus haut dans les airs, encore et toujours plus haut. Cette impression de liberté, c’était ta joie de vivre dès que tu avais l’occasion de monter sur ton balai, c’était ce que tu faisais dès que tu avais un moment de libre, entre deux cours ou en fin de journée juste avant le repas, tu t’emparais de ton balai et tu fonçais sur le terrain pour t’entraîner en solo ou simplement être libre, regarder les élèves d’en haut et devenir invisible aux yeux des autres. Ce n’était pas très réglementaire, mais tu arrivais presque toujours à faire passer ça pour un entraînement et comme tu as réussis à ramener la coupe de quidditch l’année dernière, normalement on devrait te laisser tranquille encore quelques temps. Mais aujourd’hui plus que les autres t’avais besoin de te vider la tête, après ce cours de potion aussi humiliant que si tu t’étais retrouvé nu au milieu de la grande salle. Toi malefoy traité comme un chien par un sang mêlé, c’était d’un tel affront. La rage de vengeance te bouffait les tripes, mais tu ne pouvais malheureusement rien faire, car celui qui t’as lancé cet affront est un professeur, mais tu étais bien décidé à ne pas en rester là. Ô  que oui professeur alger, n’oublier jamais le nom d’un malfoy car ça fait toujours mal quand ça vous revient en pleine face. Tu accélérais la cadence, te couchant à moitié sur ton balais, passant entre les tourelle du terrain, tu tournoyais dans les airs, goûtant, touchant du bout des doigts le plaisir d’être dans le monde du sport, car dans pas longtemps.. dès que tu toucheras la terre ferme tout ceci s’arrêtera et tu reviendras le petit étudiants blaireau des sciences occultes. Au niveau des nuages, le regard baissé sur le sol, tu aperçu un crinière blonde avancé vers le terrain, blonde comme les blés c’était obligatoirement ta sœur.. La seule personne qui pouvait comprendre tout ce que tu étais en train de vivre. Deux blaireaux dans la famille  dont les ancêtres ont tous été à serpentard, deux enfants malfoy qui faisait tomber la honte sur cette qui jadis avait tellement de prestige dans ce monde de sorcier, mais qui aujourd’hui survit faiblement. Tu abaissas légèrement ton balais piquant du nez sur le terrain avant de le redresser à quelques minutes du sol. Restant toujours en vol tu regardais ta sœur s'approcher, souriant légèrement. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t115-un-serpentard-refoule-c
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: Re: deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera) Ven 28 Aoû - 11:00

Elera était assise derrière son bureau, corrigeant les premières copies de l’année. Les sixièmes années venaient tout juste de quitter sa classe, clôturant dans le silence et le calme le dernier cours de la journée de la professeure. Malfoy attaquait à peine sa troisième année d’enseignement au sein de l’école de sorcellerie, mais elle s’était pourtant faite rapidement une place parmi l’équipe administrative et auprès des élèves qui la respectaient plus ou moins. Elle avait bien évidemment des élèves qu’elle préférait dans la masse, mais la blonde faisait toujours en sorte d’être égale avec tous ses étudiants, étant aussi stricte envers les premiers de classe, les cancres, les jaunes, les verts et tous les autres. Sa matière se trouvait dans plusieurs cursus, ce qui permettait à Elera de connaître une grande majorité des jeunes. Et parmi eux, se trouvaient son frère. Hermès était un cas et ce spécialement depuis qu’il avait suivi le même parcours qu’elle en était envoyé chez les blaireaux. Elera se rappelait encore des missives qu’elle avait reçu à l’époque, de la part de son père et de son frère, l’un et l’autre se plaignant chacun l’un de l’autre, criant à l’injustice et au complot, pleurant la honte et la misère. La blonde, se trouvant en Allemagne auprès de son époux, n’avait rien pu faire d’autres que d’envoyer des missives jours et nuits afin de calmer l’un et de réconforter l’autre. Elle comprenait mieux que quiconque son cadet, elle aussi ayant été la pauvre victime du malheureux complot qui s’abattait sur sa famille et qui consistait principalement à envoyer les gamins Malfoy chez les pauvres blaireaux. Elle se rappelait encore de la fureur froide de son père lorsqu’elle avait été elle-même répartie dans la mauvaise maison, étant accusée par son paternel d’y avoir été répartie intentionnellement. Elle se rappelait encore des larmes qu’elle avait pleurées, se pensant être le déshonneur de sa famille, celle qui salirait à jamais le noble nom des Malfoy. Durant des années, Elera avait tenté de se rapprocher des serpents verts, repoussant ses frères et sœurs de maison. Elle n’était pas une Poufsouffle et refusait de l’admettre. Alors que les années à Poudlard était censées être les plus merveilleuses de son enfance, Elera les avait passées à éviter les moqueries de ses camarades et à se perfectionner du mieux qu’elle pouvait pour se racheter auprès de Marcus Malfoy, le terrible. Mais même aujourd’hui, elle pouvait trouver dans le regard de son père une pointe de déception quant à sa fille aînée. Et même si aujourd’hui Elera lui avait confié l’éducation de ses propres enfants, elle ne pouvait oublier les horreurs que son père lui avait adressées.

La porte de la salle s’ouvrit, et Elera releva le nez pour découvrir qui venait la déranger durant son temps libre. Son collègue et ami, Alger Aldrige, maître des potions de l’école, se trouvait sur le pas de la porte. Un faible sourire apparut sur le visage de la blonde qui invita alors l’homme à entrer dans sa salle de classe. « Aldrige. » le salua-t-elle, curieuse de savoir ce qui l’avait amené auprès d’elle. « Malfoy, je vous conseillerai de surveiller votre cadet de plus près. » déclara-t-il de but en blanc. Haussant un sourcil, Elera se recula au fond de sa chaise, croisant les bras sur sa poitrine. « Quel malheur vous a-t-il encore fait ? » demanda-t-elle. Elle connaissait la réputation d’Hermès et le sentiment que son collègue portait sur son frère et le fait qu’Aldrige vienne la mettre directement en garde ne présageait rien de bon. « Mr. Malfoy a simplement été lui-même. Mais si vous désirez voir votre ancienne maison réussir à remporter la coupe cette année, je vous conseillerai de brider votre cadet. » Détournant le regard, Elera se mordit la lèvre afin de réprimer l’accès de colère qui montait alors en elle. Elera avait su faire face à son entrée chez les jaunes en plongeant corps et tête dans les devoirs et le quidditch tandis que son frère se faisait simplement remarquer, de quelques manières que cela soit. Reposant son regard froid sur Aldrige, Elera souffla un simple « Merci. » en sa direction, hochant la tête face à ces nouvelles informations. Qu’Hermès se permette de faire quoi que ce soit dans le cours de ses collègues était un problème en soit, mais l’héritier de la famille se comportait exactement de la même manière dans le propre cours de sa sœur. Mais le pire, était qu’il faisait perdre des points à la maison qui accueillait désormais les Poufsouffle et cela, la compétitrice qu’était Elera ne l’acceptait pas. Raccompagnant son collègue à la porte, elle sortit elle-même de sa classe, laissant alors le tas de copies sur son bureau. Après avoir vagabondé dans les couloirs à la recherche de son cadet, Elera finit par jeter un coup d’œil au-dehors où elle trouva le jeune Malfoy dans les airs, perché sur son balai.

La professeure Malfoy se dirigea d’un pas déterminé jusqu’au terrain de quidditch où Hermès l’aperçut, s’approchant alors du sol. « Descends de là, Hermès, j’ai à te parler. » lui indiqua-t-elle de sa voix froide et sévère. Relevant la tête, elle adopta la fière tenue des Malfoy, à la fois hautaine et froide : elle ne plaisantait pas. Lorsque son frère retomba les pieds sur terre, elle ne s’empêcha pas le moins du monde de lui asséner une tape sur le haut de la tête. « Tout d’abord, tu te permets d’arriver en retard dans mon cours. Puis j’apprends que tu joues les fauteurs de trouble dans celui des autres, faisant alors perdre plusieurs points à ta maison ! Franchement, Hermès, à quoi tu joues ? » Croisant les bras, elle observa son frère de son regard noir, attendant patiemment une réponse plausible. Mais Elera s’attendait à devoir réprimander son frère pour sa conduite, leur père n’étant pas là pour le faire, Elera se devait de revêtir le rôle de la méchante. Elle détestait cela et pourtant, son frère devait être remis dans le droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 284
⊱ PSEUDO : j'ai trop de pseudo sur la toile, mais le dernier en date est "gasoline."
⊱ CRÉDITS : eylika. (avatar)
⊱ AVATAR : douglas booth.
⊱ COMPTES : sans double compte, un seul suffit largement pour le moment.
⊱ ÂGE : vingt cinq petites années au compteur, pourtant il se sent très vieux.
⊱ STATUT CIVIL : ce blond est quelqu'un de difficile, qui préfère passer d'une fille à une autre plutôt que de penser à une relation sérieuse. mais ça c'était avant qu'une jolie rousse décide de faire du ménage là-dedans.
⊱ SANG SORCIER : sang-pur dont il est fière, bien que d'après son père il ne mérite pas de porter ce rang.
⊱ SCOLARITÉ : élève en douzième année, pratique un cerf avec spécialisation dans les sciences occultes.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : il participe au club de duel ainsi que celui d'astrologie.
⊱ BAGUETTE : le bois est celui d'un chêne blanc, preuve de son endurance, le coeur de sa baguette est une écaille de sirène. elle mesure entre vingt cinq et trente cinq centimètre, c'est une baguette rigide et obéissante, elle est prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : une panthère.

MessageSujet: Re: deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera) Ven 28 Aoû - 11:56

frère et soeur de sang,
c'est tout ce qui compte.


Ta sœur n’avait absolument pas l’air jovial, ni même très contente à ce moment précis chose qui ne te plaisait absolument pas. Car tu savais que tu allais avoir droit à un petit conseil familial restreint. Mais en attendant c’était la seule personne de la famille que tu écoutais vraiment. « Descends de là, Hermès, j’ai à te parler. » Tu haussas légèrement un sourcil, mais tu obéissais. Posant un pied à terre tu descendis de ton balai en la regardant, tu savais que le reste n’allait pas tarder à arriver donc tu préféras garder le silence, et c’était sûrement la plus sage décision à prendre à ce moment précis. « Tout d’abord, tu te permets d’arriver en retard dans mon cours. Puis j’apprends que tu joues les fauteurs de troubles dans celui des autres, faisant perdre plusieurs points à ta maison ! Franchement Hermès à quoi tu joues ? » Tu levas les yeux au ciel avant de reposer ton regard sur elle, attendant la fin de la phrase, préparant soigneusement ta réponse. « Je me suis excusé pour mon retard, tu sais que je fais attention à arriver à l’heure généralement. Je n’ai pas fait attention c’est tout. » Ce qui était vrai, arrivé en retard était quelque chose que tu détestais, et c’était très rare les cas où cela se produisait, mais bien entendu c’était toujours ceux-là qui était retenu. Au bout d’un moment ce genre de chose ne devrait même plus te surprendre après tout. « Ton ami, Aldrige est venu se plaindre ? Je pense qu’il a sûrement oublié de te préciser la façon dont il m’a puni en plus d’avoir enlevé des points au blaireau ? » Bien évidemment que non, ça aurait été beaucoup trop simple d’avouer ça. Tu t’appuyais légèrement contre ton balai, sans quitter ta sœur ainée des yeux. « Il m’a frappé avec un livre ! Et il croit que je vais laisser passer ça ? Je n’aurais peut-être pas dû répondre à melisandre, mais en attendant frapper ses élèves ce n’est sûrement pas la meilleure manière d’enseigner un cours ! » Tu sentais la colère remonter en toi, mais tu essais de te maintenir car tu savais que cette manière-là de réagir ne convenait absolument pas avec ta sœur, et tu n’avais pas vraiment envie de te faire engueuler plus que ça. « Mais si tu veux défendre ton collègue, grand bien te face en attendant ce prof doit changer ses manières d’éducation. » Tu sentais le ton de ta voix légèrement monter et tu serrais les poings pour ne pas exploser. « Car dans mon souvenir, je ne me souviens pas avoir vu d’autres élèves se prendre un coup de bouquin sur la tête ! » Tu inspirais profondément pour te calmer, ne pas exploser, essayer de calmer ton sang dans tes veines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t115-un-serpentard-refoule-c
avatar
great responsibility
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 600
⊱ PSEUDO : crawley, élodie
⊱ CRÉDITS : rose red
⊱ AVATAR : jennifer morrison
⊱ COMPTES : un seul pour le moment

⊱ ÂGE : trente sept années qu'elle brille
⊱ STATUT CIVIL : veuve depuis quelques années
⊱ SANG SORCIER : pur, l'excellence coule en elle
⊱ PROFESSION : professeur de sortilèges et enchantements, également en charge de la chorale de l'école et du cours d'étude des runes
⊱ ANCIENNE MAISON : ancienne poufsouffle, une honte pour sa famille
⊱ BAGUETTE : en bois de cèdre et possédant en son coeur une larme de licorne, mesurant près de vingt-huit centimètres, la baguette d'elera est spécialisée dans les enchantements
⊱ PATRONUS : un doberman, puissant et dangereux

MessageSujet: Re: deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera) Dim 30 Aoû - 18:23

Elera se souvenait encore de l’époque où elle était une jeune élève à Poudlard. Dès son premier jour, elle avait réussi à apporter honte et déshonneur à sa famille. Son uniforme jaune criard sur le dos, elle arpentait les couloirs la tête haute, prouvant à tous ceux qui le désiraient que sa répartition ne l’affecterait en rien, tentant surtout de se le prouver à elle-même. Les quelques personnes qu’elle connaissait par les relations de ses parents avaient été envoyées dans d’autres maisons – la plupart à Serpentard – et la jeune Elera se retrouvait seule au milieu des blaireaux. Malgré son nom empli de consonances sombres, certains élèves avaient tentés d’approcher la jeune blonde. Mais d’un regard glacial, elle les avait tous repoussé. Peut-être partageait-elle ses appartements avec eux mais rien ne l’obligeait à être amie avec eux. Ses pas l’avaient fait traverser tout le château, explorant les couloirs et découvrant les salles de classe dans lesquelles elle devrait s’asseoir pour de nombreuses années. Mais, ses affaires serrées contre soi, elle ne pouvait de penser à ceux qui l’attendaient à Londres, ses parents, ses cadets. Elle avait laissé les bras réconfortants de sa mère et les rires joviaux de ses frère et sœurs pour hanter les couloirs de Poudlard, seule et contre tous. Poussant la lourde porte en bois, Elera avait fini par débarquer dans l’immense bibliothèque de l’école, symbole de savoir. La plupart des tables étaient occupés par des élèves de la noble maison bleue, mais quelques tâches de couleurs diverses se formaient ici et là. Elera traversa alors les différents rayons de livres, piochant de temps à autres des ouvrages, avant de se diriger vers une table à l’écart des autres. Avoir été répartie à Poufsouffle ne devait pas être une tare pour elle, ni même un handicap ou un poids. Elera se devait de briller parmi les sales blaireaux qui l’accueillaient plus ou moins chaleureusement. Elle devait montrer aux affreux serpents qu’elle enviait tant et qui, pourtant, se moquer d’elle que ce n’était pas parce qu’elle avait trahi ses ancêtres qu’elle ne pouvait exceller. Ouvrant les différents bouquins, Elera plongea le nez dedans, tête la première, pour n’en sortir que plus tard dans la soirée.

Se raccrocher à ses études avait été d’une grande aide pour la jeune Malfoy. Et aujourd’hui, elle pouvait se vanter de maîtriser le don d’animagus et de faire partie du corps enseignant de la prestigieuse école de sorcellerie. Au fil des ans, elle avait fini par s’attacher à sa maison, allant même jusqu’à la défendre aujourd’hui. Quel exploit pour la petite Malfoy trop fière qu’elle était. Et pourtant, les élèves de Poufsouffle avaient été là pour elle lorsque son père ne l’était pas. Mais aucune illusion n’avait été faite : Elera restait et resterait une Malfoy au cœur de glace. Alors savoir que son frère, qui avait vécu le même déshonneur qu’elle autrefois, ne semblait pas faire d’effort pour leur maison à la couleur du soleil éclatant, cela la désespérait. Elle connaissait les épreuves qu’Hermès avait vécues, et même si elle avait vécu à plusieurs centaines de kilomètres de lui, Elera avait toujours été là pour l’épauler. Elle avait été jusqu’à prendre la défense de son frère contre leur terrible père et ne désirait pas avoir pris parti pour rien. Elle était la seule figure d’autorité familiale pour Hermès au sein de l’école et même si elle ne voulait pour rien au monde ressembler au trop célèbre Marcus Malfoy, elle se devait de remettre les idées de son frère en place.

Elle alla le retrouver sur le terrain de quidditch, l’esprit occupé par les nouvelles informations apprises de la bouche de son collègue. Après avoir fait part de ses remontrances auprès de son frère, Elera l’observait de son regard supérieur, attendant patiemment les quelconques explications qu’il allait lui donner, bien qu’elle devinait que cela ne suffirait sans doute pas à apaiser sa colère. « Je me suis excusé pour mon retard, tu sais que je fais attention à arriver à l’heure généralement. Je n’ai pas fait attention c’est tout. » Elera soupira, son frère marquait un point. Cependant, son retard n’était pas la seule chose que la sang-pure lui reprochait, loin de là. « Ton ami, Aldrige est venu se plaindre ? Je pense qu’il a sûrement oublié de te préciser la façon dont il m’a puni en plus d’avoir enlevé des points au blaireau ? » Les deux Malfoy ne se quittaient pas du regard, chacun défendant son opinion comme il le pouvait. Bien qu’ils aient plus de dix ans d’écart, ils se ressemblaient énormément. Les mêmes traits froids modelaient leurs visages, la même fierté suait le long de leurs peaux de porcelaine. En observant ainsi son petit frère, celui qu’elle s’était tant appliquée à protéger, Elera se sentit céder. Avant de se rappeler qu’il n’était plus le gamin d’autrefois et, qu’en plus d’apporter honte à Poufsouffle, il ternissait également le nom des Malfoy. Et la professeure ne laisserait jamais quiconque traîner ses glorieux ancêtres dans la boue sans se battre. « Il m’a frappé avec un livre ! Et il croit que je vais laisser passer ça ? Je n’aurais peut-être pas dû répondre à Melisandre, mais en attendant frapper ses élèves ce n’est sûrement pas la meilleure manière d’enseigner un cours ! » Elera laissa échapper un sourire devant l’impulsivité de son frère. Posant son regard au loin, elle observa l’horizon quelques instants, tentant de ne pas faire exploser les multiples reproches à la figure de son frère. « Tu n’es qu’un élève, Hermès. Tu n’as pas à discuter des méthodes d’enseignement de tes professeurs. » répondit-elle froidement, toujours en train de fixer la peinture qui s’offrait à elle : le parc de l’école, le château, les différents élèves aux uniformes de diverses couleurs. « Mais si tu veux défendre ton collègue, grand bien te face en attendant ce prof doit changer ses manières d’éducation. » Elera secoua la tête, reportant alors son attention sur le sang-pur. Cependant, il ne lui laissa pas le temps de répliquer, enchaînant immédiatemment. « Car dans mon souvenir, je ne me souviens pas avoir vu d’autres élèves se prendre un coup de bouquin sur la tête ! » Haussant les sourcils, Elera ne fléchit pas devant l’intonation que prenait son frère. Elle ferma alors les yeux, effaçant son tumultueux cadet de sa vue, tout en se massant l’arrête de son nez. Elle sentait le feu ardent des Malfoy brûlait en elle, quel paradoxe pour la princesse de glace qu’elle était. Elle ne voulait pas s’emporter, pas au milieu du parc de Poudlard, pas contre son frère. Elera repensa à toutes les altercations passées qu’elle avait eu avec son père, durant lesquelles ce dernier réussissait à lui sortir les pires atrocités qu’un père pouvait dire à sa fille, réussissant par la même occasion à la faire se sentir comme une moins que rien. Il parait que le premier enfant d’un couple est censé être celui que les parents chérissent le plus, or son père n’a jamais témoigné qu’une quelconque marque de tendresse envers son aînée. Et aujourd’hui, avec son cœur rempli de rancœur envers l’homme qui l’avait élevée, Elera se battait contre elle-même pour ne pas lui ressemblait. Elle n’osait même plus penser à ses propres enfants qu’elle avait laissés aux mains du tyran qu’était son père, lui laissant alors pleinement le droit sur l’éducation que recevait Liorah, Arthur et Mordred. Rouvrant les yeux, Hermès revint dans son champ de vision, les poings serrés, le visage rouge. Soupirant tristement, Elera posa une main sur l’épaule de son cadet, balayant de son esprit les souvenirs de son enfance. « Ecoute, Hermes. Je n’ai pas envie de batailler avec toi. Comprends simplement que Poufsouffle a de l’importance. Serpentard n’était pas digne de nous, tu dois tourner la page. » Elle énonçait à voix hautes les paroles qu’elle se murmurait à elle-même lorsqu’elle était encore qu’une élève à Poudlard. « Mais ta scolarité est toute aussi importante. Ne la sous-estime jamais et surtout, ne la sabotage pas toi-même. C’est le rôle de Papa de faire ça. » Un miracle se produit alors lorsqu’un léger sourire apparut sur le visage de l’aînée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 284
⊱ PSEUDO : j'ai trop de pseudo sur la toile, mais le dernier en date est "gasoline."
⊱ CRÉDITS : eylika. (avatar)
⊱ AVATAR : douglas booth.
⊱ COMPTES : sans double compte, un seul suffit largement pour le moment.
⊱ ÂGE : vingt cinq petites années au compteur, pourtant il se sent très vieux.
⊱ STATUT CIVIL : ce blond est quelqu'un de difficile, qui préfère passer d'une fille à une autre plutôt que de penser à une relation sérieuse. mais ça c'était avant qu'une jolie rousse décide de faire du ménage là-dedans.
⊱ SANG SORCIER : sang-pur dont il est fière, bien que d'après son père il ne mérite pas de porter ce rang.
⊱ SCOLARITÉ : élève en douzième année, pratique un cerf avec spécialisation dans les sciences occultes.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : il participe au club de duel ainsi que celui d'astrologie.
⊱ BAGUETTE : le bois est celui d'un chêne blanc, preuve de son endurance, le coeur de sa baguette est une écaille de sirène. elle mesure entre vingt cinq et trente cinq centimètre, c'est une baguette rigide et obéissante, elle est prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : une panthère.

MessageSujet: Re: deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera) Dim 20 Sep - 16:47

Le jeune homme donnerait tout ce qu’il possède pour dire que ses années d’études sont derrière lui, et qu’il n’aura plus jamais à retourner à l’intérieur de pourdlard et de vivre le regard des autres sur lui, les moqueries qu’il entend à longueur de journée quand il entre dans une salle de classe ou qu’il traverse un couloir. Ne plus voir les visages se retourner sur son passage et les messes basses des nouveaux élèves qui se demandent si c’est bien un malfoy qui porte les couleurs d’un blaireau jaune. Si c’est bien lui dont le monde magique à tant parler quand le choixpeau l’a envoyé chez poufsouffle. Pourtant pendant un temps il avait décidé de mettre cette haine de côté quand a eu lieux le tournois de quidditch, et qu’il avait joué pour son équipe et non pour la faire perdre, que pour cette fois il avait attrapé le vif d’or et proclamé poufsouffle vainqueur du tournois. Mais les gens n’en avait que peu à faire de l’exploit du jeune homme. Pendant une semaine il a été le héros de cette maison, mais il reprit très rapidement sa place, mis à l’écart de tout le monde. Il se retenait tous les jours d’envoyer un hibou à son père, lui demandant de le changer d’école, de l’envoyer loin d’ici pour ne plus jamais revenir. Mais ça aurait certainement fait trop plaisir au patriarche que son fils lui demande de l’aide. Alors le blond c’est renforcé derrière des murailles et est devenu froid avec tout le monde, il fait ressortir son côté serpent car c’était ce qu’il était en réalité. Dans l’esprit du jeune homme beaucoup de chose était confuse, mais la seule chose qui était clair c’est qu’il se vengerait un jour de son père.

Hermès fixait la main de sa soeur, posée sur épaule avant de finalement redresser la tête pour la regarder et l'écouter parler. « Ecoute, Hermès. Je n’ai pas envie de batailler avec toi. Comprends simplement que Poufsouffle a de l’importance. Serpentard n’était pas digne de nous, tu dois tourner la page. » Pas digne de nous ? Quelle plaisanterie, elle essaie simplement de faire la pilule que le choixpeau à coincé au fond de notre gorge.  C’était tout ce qu’elle essayait de faire et cela ne fonctionnait pas pour le jeune blond, il était un sang-pur au même titre que ça sœur pourtant lui ne parviendra certainement jamais a accepté qu’il fait partie de la maison des blaireaux. « Je n’en revient pas de ce que tu viens de dire Elera ! Poufsouffle n’a aucune espèce d’importance ! » Le jeune homme secoua la tête en chassant la main de sa sœur d’un simple geste d’épaule en se reculant d’un pas. « Notre famille est serpentard, serpentard est notre famille. C’est aussi simple que ça ! Mais ce morceau de cuir en a décidé autrement ! » Le blond passa une main dans ses cheveux en soupirant brutalement et ramassa son balais « debout ! » Il l’attrapa et releva la tête vers Elera. « Mais ta scolarité est toute aussi importante. Ne la sous-estime jamais et surtout, ne la sabotage pas toi-même. C’est le rôle de Papa de faire ça. » Un rire nerveux s’échappa des lèvres d’hermès, le patriarche avait saboter beaucoup de chose dans la vie de son héritier, mais les études étaient les seules choses qu’il ne sabotait pas, bien qu’il arrangeait tout à sa manière ne laissant pas son fils faire ce qu’il voulait, mais c’était tout, le reste était soigneusement organisé. « Père gère ma vie Elera, les études sont les seules choses que je peux saboter. » C’était bien la vérité, il avait gâché tout le reste mais pas ça. Si le blond gominé avait réussis à entrer chez les serpents, le père de la famille l’aurait sans doute laissé réaliser son rêve et faire des études de sport et ainsi devenir un joueur de quidditch professionnel, mais tout ceci n’était qu’une utopie bien rangée au fond des espoirs d’hermès. Car maintenant c’était son père qui gérait son avenir, qui avait planifié quelles études il allait suivre. Et le choix du père c’était reporté sur les sciences occultes, qui devaient bien être la seule filière que le jeune blondinet ne voulait pas faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t115-un-serpentard-refoule-c
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera)

Revenir en haut Aller en bas

deux blaireaux, deux malfoy réunis. (helera)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Deux journalistes tués en direct aux Etats-Unis
» porter deux bébés
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Vivre seule à deux
» Etats-Unis : Massacre à l'université de Virginie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
l'école de sorcellerie de grande-bretagne
 :: le parc du château :: le terrain de Quidditch
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :