Partagez| .

you make me alive. (j&s)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 75
⊱ PSEUDO : suika (romane).
⊱ CRÉDITS : av/blackwards, gif/heilwidis.
⊱ AVATAR : kaya scodelario.
⊱ COMPTES : sarah.

⊱ ÂGE : dix-neuf ans.
⊱ STATUT CIVIL : à vrai dire, elle n'en sait rien la gamine. perdue dans des tourbillons de sentiments, elle patauge, à la recherche de ce qu'elle aime vraiment. elle doit mettre un nom dessus. la société l'oblige, la tourmente. mais elle ne sait pas quoi répondre. à quoi bon ? mais jade, elle, elle est toujours là. elle l'aide, encore et toujours. relation libre, relation fermée, désir et royauté.
⊱ SANG SORCIER : née-moldue.
⊱ SCOLARITÉ : élève de cinquième année.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : elle fait partie du club de chasse et de celui des bavboules.
⊱ BAGUETTE : la belle a eu deux baguettes. deux petites parties d'elle, deux espoirs, deux aides. lorsqu'elle perdu sa première, ce fut un réel déchirement. aujourd'hui, elle possède une baguette en bois de cèdre de vingt trois centimètres, avec un ventricule de coeur de dragon au milieu. elle l'aime, sa baguette.
⊱ PATRONUS : sarah, elle a toujours été fascinée par ce sortilège complexe. ce filament argenté qui défile de sa baguette, qui prend forme. contrairement à son frère, elle arrive à en faire. de temps en temps. de toute façon, sarah, elle n'a jamais été très douée avec les sortilèges. pourtant, elle fait de son mieux. et lorsqu'elle y arrive, c'est un chat persan qui s'échappe de son bout de bois pour venir virevolter autour de ses jambes.

MessageSujet: you make me alive. (j&s) Sam 29 Aoû - 10:13

our soulmate is the one who makes life come to life

jade & sarah

Doucement, le ciel commence à se tinter de noir. Lentement, on quitte les longues soirées d’été au profit des froides nuits d’hiver. Sarah, elle n’aime pas l’hiver. Les gros manteaux, les hautes bottes, les gants usés jusqu’à la toile. Le nez qui devient rouge et les doigts qui gèlent. La belle, elle préfère le soleil qui chauffe sa peau, le vent qui souffle dans ses cheveux, même lorsqu’ils sont encore humides. Dans quelques mois, à cinq heures du soir, il fera trop sombre pour voir à deux pas. Parce que Sarah, elle aime sortir dehors après le dîner. Aller observer le parc sous toutes ses coutures. Poussant un profond soupire, Sarah étire son corps, étalé dans un des nombreux poufs jaunes de sa salle commune. Autour d’elle, bon nombre d’élèves terminent leurs devoirs. Ou jouent une partie d’échec. Pour une fois, même elle a mis le point final de sa dissertation sur les créatures magiques enfouies dans le lac, à l’avance. Après tout, c’est sans doute l’une des matières qui la passionnent vraiment. Mais elle est groggy. Et surtout, son ventre crie famine. Ramenant ses longs cheveux au-dessus de sa tête dans une coiffure digne d’un joncheruine, elle se lève avant d’aller ranger son parchemin et ses plumes dans sa chambre. La salle commune est silencieuse. Un peu trop au goût de Sarah, qui n’a qu’une envie, rejoindre un endroit plus bruyant. Animé. Comme elle. Se faufilant par dans l’entrée de la pièce, Sarah se retrouve dans les couloirs des cachots. Si il y a bien une chose qu’elle trouve dommage et triste dans sa maison jaune et noire, c’est l’absence de fenêtres. Être dans les cachots, ce n’est pas ce qu’elle aurait pu espérer de mieux. Pourtant, elle a déjà essayé de faire changer la salle commune des Poufsouffle. Mais rien à faire, aucuns professeurs, ni même le directeur à qui elle a envoyé bon nombre d’hiboux, ne daignent prendre sa requête au sérieux. Apparemment, l’emplacement est trop ancien, trop encré dans les mœurs pour changer. Ridicule. Faut changer dans la vie. Sarah a bien sûr déjà pensé à faire des pétitions, des pieds-de-grue devant le bureau de Dumbledore, mais même ça, ce serait sans doute un peu trop too much, même pour elle. Alors elle râle en silence la gamine. Ou chez Jade. Même si au final, la brune passe plus de temps dehors que dans sa propre salle commune. Dormir. C’est tout ce qu’elle y fait réellement. Passant devant la salle commune des serpents, Sarah ralentit un peu, histoire de voir si son amie sortirait par la même occasion. Elle aurait aimé être télépathe, pour faire sortir Jade de sa maison. Finalement, Sarah monte quatre à quatre les escaliers.

De nombreux élèves sont déjà attablées aux tables des différentes maisons. Si la plupart sont dans la leur, quelques uns ont décidé de changer de places, pour être avec un ami, un amant. Sarah parcourt la salle du regard, cherchant une tête blonde. Mais à vrai dire, c’est un peu peine perdue. Les têtes sont soit blondes, brunes ou rousses. Et il y a beaucoup d’étudiants présents. Ni une, ni deux, Sarah pousse un jeune homme de la table des Serdaigles, afin de pouvoir grimper sur le banc. Quelques têtes se tournent vers elle. Certains haussent un sourcil, chuchotent. Qui est cette fille étrange qui grimpe à la vue de tous ? D’autres secouent la tête, reconnaissant Sarah et son excentricité légendaire. Finalement, la belle aperçoit son amie à la table des verts et argents. « Jade ! » Elle saute au sol et se dirige vers la dite-table, souriant à quelques uns au passage. Sarah, ça ne l’a jamais dérangé d’être au centre de l’attention. Elle aime ça. Elle a hérité de toutes les gênes regardez-moi des Barrow. Ne laissant à son jumeau que l’envie de se planquer dans un trou de souris lorsque les regards se tournent vers lui. Ça l’a toujours fait rire. À Sarah. Qu’ils soient tant pareils et si différents. C’est peut-être la recette secrète au final. Pour que ça marche. Être différent et en même temps, s’entendre comme larrons en foire. De toute façon, aussi différent qu’il puisse être d’elle, Sarah ne pourrait plus aime Warner qu’elle le fait déjà. La brune arrive finalement jusqu’à la serpentarde. Se penchant au-dessus de son épaule, elle l’embrasse sur la joue. Encore une fois, certains froncent les sourcils. Des premières. Que diable vient faire un blaireau ici. Mais la plupart n’y font qu’à peine attention. Trouver Sarah sans Jade, c’est ça qui leur est devenu bizarre après cinq ans. La Barrow se tourne vers l’élève à la droite de son amie. « Ça te dérange de te décaler un peu ? Merci, t’es un amour. » Après quoi, elle prend ses aises, s’assoie à côté d’elle, et à peine ses fesses ont-elles touché le banc qu’elle tend la main vers un plat de cuisses de poulet. Encore un peu et elle aurait oublié qu’elle avait une faim de loup. Un soupire de bonheur passe la barrière de ses lèvres roses. Si Sarah pouvait passer sa vie avec d’un côté Jade et de l’autre la nourriture, elle serait heureuse. D’ailleurs, elle a toujours trouvé ça étrange, cette loi sorcière comme quoi on ne peut créer de la nourriture. Bien triste si elle devait donner son avis. Mais pour ça, on ne le lui demande pas, son avis. Encore une fois, c’est bien dommage, elle en aurait des choses à dire. De toute façon, Sarah, elle a toujours quelque chose à dire. Et souvent, peu intéressant, à son grand damne. « J’ai fini la dissert’ pour le cours de zoologie. J’suis sûr que le prof va être trop étonné. T’imagines, fini avec deux jours d’avance. J’pense que ça m’est encore jamais arrivé. Même si au final, l’adrénaline de la dernière seconde, ça reste pas mal. » Elle se remplit un verre de jus de groseille, se gratta la joue et reprit une bouchée de patates chaudes, tartinées de beurre à l’ail. Un vrai délice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

you make me alive. (j&s)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Make Up For Ever
» Rouge Artist Intense Make Up For Ever
» Palettes Make up For ever
» Commander chez Make up Atelier
» formes des make up

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
l'école de sorcellerie de grande-bretagne
 :: Le rez-de-chaussée :: La grande salle
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :