Partagez| .

The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 134
⊱ PSEUDO : Blackfish
⊱ CRÉDITS : tearsflight, Tumblr,
⊱ AVATAR : Richard Madden
⊱ COMPTES : Aucun autre.
⊱ ÂGE : 24 ans que tu appartiens à cette bonne terre d'Angleterre. Tu as connu les ravages d'une enfance auprès des tiens, l'indifférence face à tes actions et à la déroute d'une vie aventureuse, que dire de plus de toi.
⊱ STATUT CIVIL : Célibataire, tu n'es pas volages, tu as eus quelques copines sans non plus en faire étalage, mais un jour il faut savoir se séparer, tu es maintenant célibataire depuis deux ans. Il faut dire que tu ne mets pas du tiens pour en retrouver une en ce moment.
⊱ SANG SORCIER : Du sang-mêlé, Amos Scrimgeour étant l'un des amis de Godric Gryffondor, il approuvait totalement la fin du culte du sang-pur. C'est à sa suite que sa maison a abandonné l'idée même de cette héritage.
⊱ SCOLARITÉ : 11éme année en justice magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : Club d'échecs et club de duels.
⊱ BAGUETTE : 27 centimètres, ventricule de Dragon, bois de chêne, un assemblage parfait pour le combat.
⊱ PATRONUS : Un chien, symbole de fidelité, il te correspont parfaitement.
⊱ DON MAGIQUE : Legilimens ( En attente de validation )

MessageSujet: The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia Lun 31 Aoû - 3:46



Arcturus marchait doucement à travers les herbes, il tenait à la main une bouteille de Whisky pur feux. Il avait quitté il y a une heure ou deux le village de Pré-au-Lard et il errait maintenant sans but, cherchant simplement à épancher son cœur dans ses pensées et ses souvenirs. Les Cadavres, le sang, les cris d’agonies étaient comme des coups de poignard qui le transperçaient de part en part. Il faisait toujours le même cauchemar, la grotte sombre et l’animal caché dans l'ombre. Neuf y étaient entrés et un seul en était sorti. Il les revoit encore luttant pour leurs vies, les tripes et les entrailles répandues au sol. Il se souvient de ceux qui ont tenté de survivre, de combattre ou de fuir, mais la bête a fini par les avoir tous, jusqu'au dernier. Il ne devait son salut qu'à sa petite taille, la bête n'avait pas pu le suivre dans un petit creux de la grotte. Il avait sauvé sa vie, mais d'autres n'avaient pas eût cette chance. D'autres mériteraient plus d'être en vie que lui, il s'en voulait tant pour tous ces morts, comme s'il eut été la bête lui-même. Il se souvient du moment où résolu à en finir avec la vie, il avait saisi l'épée de son oncle pour affronter la bête et faire honneur au nom des Scrimgeour. Il s'était levé, tremblant, mais debout. Il avait tiré doucement la lame d'argent beaucoup trop lourde pour lui. Un œil jaune avait alors déchiré les ténèbres, le fixant. Il n'avait jamais eût aussi peur de toute sa vie, mais il avait tenu, il avait abattu la lame dans l'air pour la pourfendre, mais elle n'avait fait que cogner une stalagmite et c'est alors que la grotte s'était effondrée sur la bête, il avait fini par sortir, vainqueur. Bien sûr qu'il avait montré de la fierté d'avoir accompli cela, mais au fond de lui, il savait. Tout ce qui c'était passé n'était pas le fruit de son courage ou de sa force, mais du destin. Il avait eût de la chance, rien de plus. Son oncle, ses cousins et des amis étaient morts pour qu'il vive, il s'en voulait tellement.

Il se sentait responsable de ces vies perdues maintenant, chacun d'eux étant devenu la raison qui le poussait à devenir celui qu'il devait être. Leurs morts lui avaient fait autant de bien que de mal. Il avait trouvé le courage de se lever de se forger la réputation qu'il avait maintenant, le nom qu'il avait maintenant. Des Fragments du passé, il avait forgé une nouvelle lame, beaucoup plus résistante que celle d'avant, beaucoup plus courageuse, beaucoups plus nobles. Il a vu la lumière à travers les ténèbres, la pureté de sa propre âme, de son propre sang. Il a vu à travers ces yeux qu'il se devait d'être fort et qu'il se devait de combattre les ténèbres. C'était pour ça qu'il voulait devenir Auror, il voulait faire honneur à ceux tombés pour lui et gagner sa place au sein de sa famille, leur prouver à tous qu'il était bien un Scrimgeour, peu importe sa maison. Il s'était juré après ça de ne plus avoir peur, de ne plus faire demi-tour face au danger, de l'affronter avec force, il l'avait juré. Il serra un peu plus la bouteille à cette idée avant de fixer doucement le ciel. Il ferma progressivement les yeux au moment où les caresses du vents vinrent fouetter son visage, baissant doucement le regard pour voir où il était.

Il se tourna sur lui-même avant d'apercevoir la cabane hurlante. Il arqua un sourcil avant de prendre une autre gorgée de son Whisky pur feu. Il laissa tomber la bouteille et se dirigea vers l'édifice. Était-ce pour montrer qu'il pouvait braver le danger et la réputation de la maison la plus hantée de Grande-Bretagne ? Peut-être. Il s'avança d'un pas plus dur vers la chose avant de remarquer qu'une chevelure Brune dépassait d'un autre côté de la maison, il l'observa doucement à distance. Il reconnut cette silhouette entre milles, c'était Hestia. Son ancienne copine. Il eut soudain l'envie d'aller voir plus loin, voulant éviter de la déranger, il commença à se tourner quand soudain... Un autre sentiment vint à lui, la curiosité, il avait envie de voir ce qu'elle faisait, il s'approcha doucement à pas de loup. Il arriva doucement derrière elle avant poser ses mains sur ses épaules et de crier « Bouh »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 821
⊱ PSEUDO : sweet nothing (bé)
⊱ CRÉDITS : timeless (avatar) ; tumblr (gifs)
⊱ AVATAR : gemma arterton
⊱ COMPTES : blaise finnigan, le beau gosse
⊱ ÂGE : vingt-quatre ans.
⊱ STATUT CIVIL : libre comme l'air, elle aime jouer de ses traits fins et raffinés.
⊱ SANG SORCIER : sang-mêlé, cela ne l'a jamais dérangé, ce n'est pas ça qui fait un grand sorcier.
⊱ SCOLARITÉ : onzième année, elle étudie la justice magique dans le but d'embrasser une belle et grande carrière au Ministère, sans savoir encore réellement par le biais de quel métier. cependant elle rêve du poste de ministre de la magie, rien que ça.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : ancienne préfète de serpentard, elle est également dans le club d'échecs depuis son arrivée à poudlard et fait partie du club de chasse depuis sa cinquième année.
⊱ BAGUETTE : sa baguette est en bois de rosier, en son coeur un cheveu de vélane, mesurant vingt-deux centimètres et demi, relativement souple. prédisposée aux sortilèges informulés dans lesquels elle excelle.
⊱ PATRONUS : dès sa quatrième année, elle réussit à produire un patronus presque complet qui aujourd'hui prend la forme d'un cerf majestueux.
⊱ DON MAGIQUE : princesse des reptiles, elle a le don d'enchanter les sangs-froids grâce au fourchelangue, don lui provenant de sa véritable filiation, héritière de salazar, fille bâtarde d'Hector Gaunt. faculté qu'elle peine encore à maîtriser et dont elle ignore plus ou moins l’existence.

MessageSujet: Re: The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia Mar 1 Sep - 2:22


Cheveux au vent, je m'avance le long de l'allée. Cela faisait des minutes ou peut-être des heures, le temps filait sans aucune pitié que je ne saurais dire depuis combien de temps, j'étais là, fixant l'horizon et jetant quelques regards timides vers cette bâtisse que l'on disait hantée. Les bras croisés contre ma poitrine, je remettais en place ma cape. L'air était frais pour un mois de septembre, mais sortir m'était paru comme vital alors que je devenais folle dans les allées de la bibliothèque. Épiée, surveillée, observée, depuis des jours, j'ai l'impression d'être comme un animal en cage, comme une expérience qu'on scrute jour et nuit. Avoir le sentiment d'être la proie traquée par le prédateur, cela n'a rien d'agréable. Si je perds l'esprit, il ne me reste plus rien. Je n'ai que ça, mon contrôle sur moi-même, mes études, mais si tout s'envole au gré du vent, que suis je alors ? Une chose est sûre, Hestia n'est plus. Depuis mon retour dans les couloirs de la célèbre école de magie, mes nuits sont de plus en plus courtes, et non pas d'une manière qui pourrait me réjouir. Non, le sommeil peine à venir, et chaque recoin de mon dortoir m'est devenu familier. J'avais tenté, en vain, d'aller demander de l'aide à l'infirmerie, mais par peur du regard et du jugement, je n'avais pas osé franchir l'immense porte, même en sachant que mon antidote se trouvait de l'autre côté. Je songeais de plus en  plus à en discuter avec le directeur des verts et argents, mais me confier n'a jamais fait parti de mes compétences, loin de moi l'idée d'oser me plaindre pour si peu. Si on avait vu un sinistros dans ma tasse de thé, cela ne m'aurait presque guère étonné. Mais puisque je ne croyais définitivement pas à la divination et la lecture de l'avenir dans de simples feuilles de thé, je ne pouvais décemment pas me reposer sur cette théorie farfelue. L'idée alors que mes récents maux soient liés à ma découverte datant de l'an dernier m'effleura l'esprit avant que je ne la balaye rapidement. Mais, malgré tout, je n'arrêtais plus d'y penser, encore et encore, toujours la même théorie. Les Gaunt ne sont pas connus pour être sain d'esprit, encore moins avec des histoires incestueuses, et si j'avais hérité des mauvais côtés de cette famille dont je ne voulais pas ? Pourtant, jamais, je n'avais vu Samuel tourmenté comme je pouvais l'être en ce moment. Peut-être m'avait-il caché cette part de lui si bien enfoui ? Il me fallait des réponses et j'allais devoir les chercher moi-même. Sa réaction me faisait déjà trembler, mais je n'avais pas énormément de possibilités. Frissonnant à ce futur sombre, j'avais détourné le regard de la cabane juste en face de moi. J'avais toujours aimé y entrer, ne serait-ce qu'y poser un pied pour avoir l'honneur de m'en vanter par la suite, seulement, jamais l'occasion ne s'était présentée. Je songeais à y revenir plus tard en la compagnie d'Annabeth. La meilleure de mes amies, que je n'avais toujours pas mise au courant de ma filiation, ni de mes troubles nocturnes. Je me promettais de lui en faire part dès que je le pourrais, ou plutôt, dès que j'y arriverais. Cela semblait anodin, mais pour moi, c'était difficile. Imaginez que vos (soit-disant) géniteurs vous aient menti durant vingt-quatre années, et qu'en plus de ça, il y a une infime possibilité pour que vous soyez atteinte de la folie légendaire de votre réelle famille, cela fait beaucoup à encaisser. La pénombre ne tarderait sans doute pas à tomber, je profitais des derniers instants de luminosité. Le paysage est grandiose. Un calme religieux planait, et je respirais l'air frais à pleins poumons lorsque des mains se posèrent sur mes frêles épaules et qu'un son se fit entendre. Je sursautais avant de crier. Sortant ma baguette plus vite que mon ombre, je me retournais vers l'inconnu qui finalement n'en était pas un.  Oh c'est toi Arcturus, tu m'as fait une de ces peurs. Je passais une main sur l'emplacement de mon cœur, abaissant ma baguette, presque gênée de l'avoir menacé il y a à peine quelques secondes. Tu es vraiment idiot de faire ça dans cet endroit. J'aurai pu sérieusement te blesser avec un sortilège. lui lançais je d'une voix douce mais ferme, avec une pointe d'agacement. Je soupirais longuement avant de replacer, une fois encore, ma cape correctement. Une odeur arriva bien vite à mes narines, je fronçais alors mes sourcils, cherchant à reconnaître ce dont il s'agissait. Arcturus, pourquoi est ce que j'ai la vague impression que tu as ingurgité de l'alcool ? Avais-tu quelque chose à fêter ? Si c'était le cas, je me sentais vexée de ne pas le savoir, nous sommes amis après tout non ? Après une histoire qui n'aura pas durer des années, nous avons réussi à garder ce lien amical malgré tout. Son regard azur me transperçait à chaque fois un peu plus, comme s'il s'agissait de la première fois qu'il posait ses yeux sur moi. Un sourire se posa sur mes lèvres. Malgré que je souhaitais un moment de solitude, sa compagnie n'était jamais de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t132-fear-of-a-name-only-inc
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 134
⊱ PSEUDO : Blackfish
⊱ CRÉDITS : tearsflight, Tumblr,
⊱ AVATAR : Richard Madden
⊱ COMPTES : Aucun autre.
⊱ ÂGE : 24 ans que tu appartiens à cette bonne terre d'Angleterre. Tu as connu les ravages d'une enfance auprès des tiens, l'indifférence face à tes actions et à la déroute d'une vie aventureuse, que dire de plus de toi.
⊱ STATUT CIVIL : Célibataire, tu n'es pas volages, tu as eus quelques copines sans non plus en faire étalage, mais un jour il faut savoir se séparer, tu es maintenant célibataire depuis deux ans. Il faut dire que tu ne mets pas du tiens pour en retrouver une en ce moment.
⊱ SANG SORCIER : Du sang-mêlé, Amos Scrimgeour étant l'un des amis de Godric Gryffondor, il approuvait totalement la fin du culte du sang-pur. C'est à sa suite que sa maison a abandonné l'idée même de cette héritage.
⊱ SCOLARITÉ : 11éme année en justice magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : Club d'échecs et club de duels.
⊱ BAGUETTE : 27 centimètres, ventricule de Dragon, bois de chêne, un assemblage parfait pour le combat.
⊱ PATRONUS : Un chien, symbole de fidelité, il te correspont parfaitement.
⊱ DON MAGIQUE : Legilimens ( En attente de validation )

MessageSujet: Re: The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia Mar 1 Sep - 23:25

Il l'avait surprise, il sourit doucement de sa farce comme un galopin qui vient de jouer un sale tour. Il ramena doucement ses mains vers lui lorsque la douce voix de la Verte et argent tinta à son oreille « Toi ? Me faire du mal ? J'en doute... » Il tourna doucement les yeux autour d'eux, cherchant à un éventuel élément qui n'aurait pas sa place dans le paysage, mais rien ne semblait anormal aussi, il se détendit un peu, laissant glisser sa main dans la poche où il avait sa baguette. Il observa doucement les traits de celle qui à une époque fût toute son âme et tout son être. Il la détallait dans son esprit, sa chevelure d'un Brun d'Onyx, sa peau douce comme la soie et ses yeux d'un marron délicat. Il se rappelait avec un certain regret les jours où il caressait ses lèvres, où il laissait l'odeur de son parfum se déposer sur ses narines. Il regardait avec une certaine tristesse les jours où il avait le droit de se plonger dans ses yeux comme pour lui murmurer de douces paroles. Il avait à cette époque le droit unique de la savoir sienne et de s'en savoir aimé, il l'aimait en retour à ce point que la raison en vient à ignorer ce que la conscience dicte. Il avait tourné avec un regret cette page de son histoire à leurs séparations. Il avait tout de même un petit pincement au cœur à chaque fois qu'il l'apercevait. Il s'était jeté corps et âme pour son équipe à cette époque histoire de passer à autre chose, mais impossible de l'oublier complètement.

Il reporta son attention à la situation quand elle lui demanda s'il avait bu. Il hocha la tête, signe affirmatif qui définissait sa condition, il réfléchit une seconde qui lui parurent une éternité pour lui répondre du pourquoi du comment avant de dire « Peut-être une victoire prochaine de l'équipe ? ». Dès qu'il avait besoin d'un Bobard, l'équipe était toute trouvée. '' Pourquoi tu as sommeil ? '', il répondait '' à cause de l'équipe ''. Cette équipe, c'était son faire valoir, mais aussi son plus grand honneur, il était leur capitaine. Il mènerait le navire que ce soit sur les eaux calmes d'un lac ou les fracas d'une tempête sur une mer déchaînée. Il serait le premier présent pour eux, il serait le premier à périr, vision héroïque d'un devoir qu'il se donnait pour plus inviolable serment. Il aurait pu le crier à la face du monde : il était un fils de Poufsouffle. Il n'était pas un Gryffondor, pas un Serpentard, pas un Serdaigle, mais un Blaireaux. Il aurait cependant le cœur vaillant d'un lion, la ruse d'un serpent et le savoir d'un aigle ! Il montrerait à tout le monde que lui et les siens ont leurs places à Poudlard en accomplissant mille exploits, dont la gloire raisonnera trompette d'argent jusqu'en d'autres Pays.

Beaucoup de gens doutaient de lui, mais il était fort comme ses ancêtres, portait leurs noms et ne leur ferait pas défaut, ni aujourd'hui, ni demain. Il se battrait comme mille hommes pour défendre le nom des Scrimgeour et leur histoire. Il se tiendrait fier au ministère, et deviendrait le plus grand de sa lignée, soudain prit par ce nouvel élan, il laissa tomber un tendre regard sur Hestia avant de lui demander « Est-ce que tout va bien ? Souvent quand on est aussi à cran, c'est qu'on a quelque chose à cacher... Quoique la situation est spéciale en ce moment » il tourna encore son regard autour de lui. Il tourna enfin son regard sur Hestia et avec un air de défis, il lui lança avec force « Alors ? On prend son courage à deux mains pour visiter la Cabane Hurlante ? » Et souriant doucement, il se tourna vers le côté de la maison qui menait à l'entrée et s'y dirigea, il tourna à l'angle avant d'arriver devant la grande porte. Il posa la main sur la poignée de fer et la tourna dans un grincement abominable, il tint fermement sa baguette et entra, balayant une toile d'araignée de sa main gauche avant d'arriver dans le hall d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 821
⊱ PSEUDO : sweet nothing (bé)
⊱ CRÉDITS : timeless (avatar) ; tumblr (gifs)
⊱ AVATAR : gemma arterton
⊱ COMPTES : blaise finnigan, le beau gosse
⊱ ÂGE : vingt-quatre ans.
⊱ STATUT CIVIL : libre comme l'air, elle aime jouer de ses traits fins et raffinés.
⊱ SANG SORCIER : sang-mêlé, cela ne l'a jamais dérangé, ce n'est pas ça qui fait un grand sorcier.
⊱ SCOLARITÉ : onzième année, elle étudie la justice magique dans le but d'embrasser une belle et grande carrière au Ministère, sans savoir encore réellement par le biais de quel métier. cependant elle rêve du poste de ministre de la magie, rien que ça.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : ancienne préfète de serpentard, elle est également dans le club d'échecs depuis son arrivée à poudlard et fait partie du club de chasse depuis sa cinquième année.
⊱ BAGUETTE : sa baguette est en bois de rosier, en son coeur un cheveu de vélane, mesurant vingt-deux centimètres et demi, relativement souple. prédisposée aux sortilèges informulés dans lesquels elle excelle.
⊱ PATRONUS : dès sa quatrième année, elle réussit à produire un patronus presque complet qui aujourd'hui prend la forme d'un cerf majestueux.
⊱ DON MAGIQUE : princesse des reptiles, elle a le don d'enchanter les sangs-froids grâce au fourchelangue, don lui provenant de sa véritable filiation, héritière de salazar, fille bâtarde d'Hector Gaunt. faculté qu'elle peine encore à maîtriser et dont elle ignore plus ou moins l’existence.

MessageSujet: Re: The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia Jeu 3 Sep - 22:26


On sous estimait souvent les femmes et le pouvoir qu'elles pouvaient posséder. Il suffisait de jeter un regard sur les quelques familles de sang-pur qui subsistaient, toutes dominées par des patriarches. Seulement une, sur huit, a comme leader une femme. Nos visages angéliques et nos cheveux soyeux sont des leurres. J'aurai donc évidemment pu le blesser, qu'il veuille le croire ou non. Peu importait la personne qui aurait été à sa place, un réflexe ça ne trompe pas. Je n'ai peut-être pas intégré le club de duel, cela n'enlève rien au fait que j'excelle avec une baguette dans les mains, notamment quand il s'agit de sortilèges informulés. Autant ne pas risquer de se frotter à moi, parce qu'il est clair que je ne ferai pas de quartier. Ne jamais sous-estimer une sorcière prise de surprise. Un conseil avisé qui ne tomberait pas dans l'oreille d'un sourd. Cependant, il est évident que jamais je ne lui ferais volontairement du mal. Comment pourrais-je ? Le poufsouffle compte encore beaucoup à mes yeux et jamais, je ne pourrais oublier le temps que nous avons partagé comme amants. L'époque où seul son regard suffisait à me réchauffer le cœur, où mes doigts se perdaient dans sa chevelure ondulée. Cette ère me parait aussi lointaine que révolue. Malgré que le temps ait filé plus vite que ce que j'aurai souhaité, j'avais, par moment, la sensation que c'était hier. Jeune et insouciante, voilà les termes qui décriraient à la perfection ce que je pouvais être alors que j'aimais vagabonder dans les couloirs de Poudlard ma main dans celle du sorcier. Amis, nous l'étions encore mais jamais il ne fut question d'effacer les instants proches passés ensemble. Soucieuse de son bien-être, je ne pouvais que relever l'odeur qui m'effleurait le nez. J'étais prête à manger une plume de hibou si mon idée s'avérait erronée mais, j'étais persuadée qu'il avait légèrement forcé sur le whisky pur-feu. J'étais donc obligée, par la force des choses, de lui en faire la remarque mais, afin de ne pas passer pour une potentielle rabat-joie, je lui demandais s'il avait eu quelque chose à fêter. Auquel cas, je me sentirai probablement vexée de ne pas avoir été mise dans la confidence de l'heureux événement. Un simple signe de sa part confirmait ma théorie. Une fois de plus, j'avais raison. Un sourire se greffa temporairement sur mes lèvres avant de disparaître aussi vite qu'il était apparu. Sa réponse me fit rire, d'une manière innocente et pure. Un éclat cristallin venant briser le silence religieux qui régnait tout autour de nous. Peut-être, mais l'équipe de Serpentard m'a l'air plutôt en forme cette année, je serai toi, je me méfierai. C'était une sage suggestion, cependant, un brin de compétition animait mon regard noisette. Défendre les couleurs des miens jusqu'au bout, tel était mon objectif depuis que le choixpeau avait annoncé mon appartenance et ma nouvelle allégeance aux serpents. Je baissais la tête, un sourire s'affichant sur mes lèvres rosées. Bien que nous restons complices, nous ne partageons pas énormément de moments seuls comme celui-là. Tout cela me rendait réellement nostalgique, me propulsant des années en arrière avec une violence inouïe. Malgré les années, nous n'avons d'ailleurs pas oublié nos projets concernant le Ministère. Je suis persuadée que nous formerons une équipe sensationnelle. Perdue dans mes souvenirs, sa question me ramena dans le présent. Le fait est qu'il me connait plus que bien, cela ne fait pas l'ombre d'un doute, encore moins quand je l'écoute s'inquiéter pour moi. Cela m'arracherait presque un sourire. Si on prenait son interrogation dans un autre sens, je pourrais me faire du soucis. Je n'arrivais pas à me visualiser en train de lui révéler mon véritable arbre généalogique. Je n'avais même pas évoqué cela avec mes géniteurs ou Samuel, impossible donc de lui en parler. C'est à peine si j'arrive à me l'avouer. Cependant, cela ne lui est pas passé inaperçu, malgré moi. Oui tout va très bien, je ne suis pas à cran, c'est juste la rentrée qui a toujours eu le don de me stresser. Mensonge, tromperie, calomnie. Je lui fis un rapide petit sourire avant de placer une mèche de cheveux derrière mon oreille laissant légèrement apparaître le tatouage que je me suis faite après l'obtention de mes BUSES. J'aurai très bien pu choisir quelque chose en lien avec Arcturus, puisqu'il s'agissait de l'époque où nos lèvres se cherchaient sans cesse, mais je ne faisais pas partie de ces filles stupides qui se croient amoureuses après seulement quelques heures de relation. Il me proposa ensuite d'aller dans la cabane hurlante. Un regard d'effroi se lisait sur mon visage d'ordinaire doux. La pénombre ne tarderait pas à prendre possession du ciel et de nuit, cela semblait encore plus effrayant. Je réfléchissais un instant avant de relativiser. Après tout, rien ne peut être pire que la forêt interdite n'est ce pas ? J'essayais sans doute de me convaincre moi-même plus qu'autre chose. Je me tournais vers le blaireau. Main..tenant ? Il va bientôt faire nuit, et puis on ne peut pas être dehors aussi tard, et si on ne se présente pas au dîner ça se verra. J'aime les règlements, je les respecte toujours au pied de la lettre, sauf quand ça ne sert pas mes intérêts et que je considère qu'il est nécessaire de faire une entorse à al règle en question. Mais là, je ne savais pas trop. Peut-être avais je peur. Oui, je le reconnais, peu de gens oseraient s'aventurer là dedans. Bon très bien, j'accepte, mais tu ne me refais pas le coup de tout à l'heure, sinon je te transforme en strangulot avant que tu ne puisses en placer une. lui dis je la voix presque tremblante. On ne savait pas réellement ce qu'il y avait à l'intérieur, peut-être était-ce le néant que nous allions trouver, peut-être pas. Je ne saurais jamais si je n'y vais pas. J'ai peut-être clamé vouloir y aller avec Annabeth, mais il y a une différence entre le dire et réellement le faire. Je pris ma baguette, sait-on jamais, et commença à m'avancer. Lumos. J'aurai pu faire ce sortilège sans dire la formule, mais le stress me gagnait petit à petit. Tu restes à côté de moi, promis ? lui demandais je d'une voix fébrile, alors que se trouvait en face de nous, l'entrée de la fameuse cabane hurlante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t132-fear-of-a-name-only-inc
avatar
hufflepuff house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 134
⊱ PSEUDO : Blackfish
⊱ CRÉDITS : tearsflight, Tumblr,
⊱ AVATAR : Richard Madden
⊱ COMPTES : Aucun autre.
⊱ ÂGE : 24 ans que tu appartiens à cette bonne terre d'Angleterre. Tu as connu les ravages d'une enfance auprès des tiens, l'indifférence face à tes actions et à la déroute d'une vie aventureuse, que dire de plus de toi.
⊱ STATUT CIVIL : Célibataire, tu n'es pas volages, tu as eus quelques copines sans non plus en faire étalage, mais un jour il faut savoir se séparer, tu es maintenant célibataire depuis deux ans. Il faut dire que tu ne mets pas du tiens pour en retrouver une en ce moment.
⊱ SANG SORCIER : Du sang-mêlé, Amos Scrimgeour étant l'un des amis de Godric Gryffondor, il approuvait totalement la fin du culte du sang-pur. C'est à sa suite que sa maison a abandonné l'idée même de cette héritage.
⊱ SCOLARITÉ : 11éme année en justice magique.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : Club d'échecs et club de duels.
⊱ BAGUETTE : 27 centimètres, ventricule de Dragon, bois de chêne, un assemblage parfait pour le combat.
⊱ PATRONUS : Un chien, symbole de fidelité, il te correspont parfaitement.
⊱ DON MAGIQUE : Legilimens ( En attente de validation )

MessageSujet: Re: The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia Jeu 3 Sep - 23:35


Il ne doutait de la force de la brune, mais il ne doutait pas non plus des siennes, c'était cela qui faisait sa force. Il avait un certain talent pour jauger les gens à leurs justes valeurs et il savait qu'Hestia avait la main sûr. Et puis, il ne pouvait pas se permettre de la dénigrer parce que c'était une femme, plusieurs de ses tantes étaient Aurors, il avait une cousine ou deux qui dressaient des Dragons. Arcturus était du genre de personne à respecter les femmes parce qu'il avait vu des femmes meilleures que certains hommes. Cela n'empêchait pas les femmes de sa famille de le tenir à l'écart tout autant que les hommes. La Famille d'Arcturus attendait une preuve de courage de lui, pas simplement devenir capitaine, ils attendaient de lui un exploit qui ne viendrait sûrement jamais. Il était là sans gloire, un demi-Scrimgeour, ce sentiment aurait pu le miner, mais il avait décidé de se retrousser les manches pour devenir meilleur qu'eux. Il se tenait fier au lieu de courber l'échine, il persévérait pour devenir le plus fort d'entre eux. Il ne faiblirait pas parce qu'il avait la volonté et l'envie que l'on éprouve à cet âge que de prouver au monde qu'on est assez fort pour le vaincre. Ce sentiment de courage, de celui qui va changer le monde d'un coup de baguette, l'envie de gouverner et de supprimer toutes les injustices qui torturent le monde, douce utopie. Il était pourtant résolu à atteindre les sommets. Il ne s'arrêterait pas avant d'avoir atteint la gloire qui se trouvait au bout de son chemin, c'est peut-être ce qui avait plu à la belle. Il était prêt à combattre contre mille mages noirs pour atteindre sa place, il était prêt à endurer les mille tourments. Il accomplirait ses rêves ou ne serait pas.

La cabane hurlante avait une Sordide réputation pour lui aussi, mais peut-être était-ce l’effet de l'alcool ou son courage de Scrimgeour, voir de l'inconscience, il entra doucement laissant Hestia le suivre. Il n'avait pas peur, c'est ce qu'il devait se répéter depuis plusieurs minutes dans sa tête. Il traverserait les ombres inconnues avec la force de son cœur. Il amènerait la lumière là où il y avait les ténèbres et la mort. Il observa le hall d'entrée où il avait pleins de toiles d'araignée, on entendait un bruit sinistre venir du séjour et des grincements de parquets. Arcturus se tourna doucement vers Hestia, l'observant d'un regard tendre qui pourtant l'incitait à être courageuse. Il laissa la lumière de la baguette d'Hestia les éclairer quand il crut voir une ombre disparaître tout d'un coup, il suivit rapidement le mouvement de ses yeux, mais Hestia n'aurait pu le voir de là où elle était. Ne voulant pas l'alarmer, il n'en dit rien et doucement, il laissa glisser sa main sur le côté, caressant doucement la main de la sorcière avant de la prendre avec délicatesse et de la serrer dans la sienne. Il lui lança un doux regard avant de la tirer tout doucement vers les autres pièces. Caressant tendrement encore sa main lorsqu'il n'y avait pas encore la petite boule lumineuse dans le couloir, il arriva bientôt au pied de l'escalier qui menait au second étage.

Ils débouchèrent dans une chambre dont les volets étaient fermés, on pouvait trouver un mince filet de lumière percé à travers les trous d'une des fenêtres, mais il faiblissait, l'heure avançait. Il y avait dans la salle du mobilier, un divan, avec une couverture, pleine de poussière, une commode qui recouverte elle aussi d'une fine couche de poussière, une cheminée qui n'avait pas dû marcher depuis au moins un siècle, la porte du fond était barrée, il n'y avait qu'une seule sortie. Arcturus tourna sur lui-même, la petite boule de lumière flottant autour d'eux, l'ombre qu'elle projetait était magnifique, il se tourna bientôt face à la sorcière et tenta de replacer doucement lui-même une de ses mèches rebelles. Il posa ses yeux bleus la sondant doucement essayant de percer ce qui la tracassait vraiment, il savait que c'était une élève sérieuse et que la rentrée même si elle était un stress pour d'autres n'avait jamais sembler poser de problèmes pour celle qui avait partagé sa vie, approcha doucement son visage pour le coller avec douceur contre le sien et lui murmurer « Dit moi ce qui se passe... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia

Revenir en haut Aller en bas

The way to the Destiny is not clear - Arcturus & Hestia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» POLI A ONGLE CRYSTAL CLEAR DE MAYBELLINE
» Cherche un ressemblant au gloss clear water
» montajat
» Lipglass question
» nouvelle méthode de contraception

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
en dehors de l'école
 :: Les alentours de la ville :: La cabane hurlante
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :