Partagez| .

≈ noirs désirs (black)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
gryffindor house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 745
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : mcdonell.
⊱ COMPTES : le maître des potions.

⊱ ÂGE : vingt-trois ans.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement en couple avec melisandre, mais ce n'est qu'une façade pour cacher son couple avec freya et protéger celle qu'il aime.
⊱ SANG SORCIER : de sang-pur, mais il s'en moque.
⊱ SCOLARITÉ : élève de dixième année suivant le parcours des soins magiques dans le but de devenir un futur guérisseur (master, deuxième année).
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : capitaine et gardien de l'équipe de quidditch, joueur d'échecs vindicatif et duelliste émérite.
⊱ BAGUETTE : taillée dans le bois d'un vieux houx, elle contient en son coeur une moustache de fléreur et mesure près de vingt-neuf centimètres trois quart. Parfaitement rigide, elle est dit-on, prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : c'est un noble bélier.

MessageSujet: ≈ noirs désirs (black) Jeu 20 Aoû - 12:27


tommen atticus black

any moment may be our last
âge, date et lieu de naissance — né un jour d'orage avec sa soeur Lyra, les jumeaux Black n'étaient attendus que pour être un, un unique enfant mâle, l'héritier tant attendu. Les éclairs tranchaient le ciel en deux quand le nouveau-né poussa son cri, juste après la naissance de sa jumelle, comme une bénédiction, à la fin du mois d'avril. nationalité et origines — autrefois, on prétendait que les Black avaient le sang aussi pur qu'anglais, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui car la mère du jeune prince de la nuit est née Krum, somptueuse famille de Bulgarie. On retrouve aisément ses traits chez son fils par sa stature imposante et ses yeux perçant et glacial, aussi froid que l'hiver qui mord la peau. sang de sorcier — on racontait en pleine époque victorienne que le sang des Black était plus pur que la pureté elle-même, mais aujourd'hui, on en rit, on s'en moque. Qui sont-ils ? Toujours pur oui, mais sujet de nombreuses moqueries. Pour l'enfant roi, son sang est plus lourd fardeau et une raison de se lever contre l'autorité des siens. maison à hogwarts — fils des Black et pourtant, enfant du lion. Ce fut son premier véritable choix où il était libre de le faire. Tommen décida d'aller dans la maison du lion quand le vieux chapeau lui proposa celle-ci ou la maison de ses ancêtres. Une façon de couper le lien, rompre définitivement avec son nom, mais le sang reste. statut civil — officiellement, il partage sa vie avec la malicieuse Melisandre de la famille Aldrige. Malgré son sang-mêlé, ses parents lui laissent cette amourette passagère car autrefois, Aldrige rimait avec sang-pur et prestige, mais la vérité est tout autre. Il n'y a qu'elle, un songe, un sourire et un parfum de lilas. Potter, tel est le nom de celle dont il s'est éprit et qu'il cache pour sa sécurité. année scolaire et spécialité — on envisagea pour le petit prince, de grandes études dans la justice magique, espérant faire de lui une figure de l'état, mais là encore, Tommen s'est émancipé et a décidé de devenir guérisseur. Dix années derrière lui, il est déterminé à réussir malgré la médisance de ses proches. baguette magique — taillée dans le bois d'un vieux houx, elle contient en son coeur une moustache de fléreur et mesure près de vingt-neuf centimètres trois quart. Parfaitement rigide, elle est dit-on, prédisposée aux sortilèges informulés. patronus — c'est un fier et somptueux bélier, seigneur des prairies et des troupeaux, il dévale les sentiers et charge ses ennemis de ses cornes. épouvantard — il l'ignore et s'en moque bien, il n'a jamais croisé cette créature et préfère faire taire ses peurs en prétendant n'en n'avoir aucune, ce qui est bien entendu faux. amortencia — le parfum du lilas mêlé à de la cannelle, quelques sueurs d'acidité mêlées au citron et à des baisers échangés sous une horloge. don magique — un don inné pour voler sur un balai, sans aucun doute. qualités et défauts — sorcier charmeur, mais exigeant, c'est un leader né qui déteste la défaite et a mis du temps à mûrir, aimant défier ceux qui osaient le blesser dans sa fierté. Un égo gigantesque pour un homme au coeur noble qui cherche sa place dans ce monde, soldat brave et tête brûlée ayant une puissante aversion pour les règlements, incapable de tenir en place, ami et compagnon loyal, joueur et orgueilleux à souhait, sans oublier son déni total pour son défaut le plus embarrassant, borné de naissance. signe distinctif — ses cheveux qu'il aime laisser pousser, mais que sa mère coupe de gré ou de force quand elle en a assez. animal de compagnie — un sournois petit chat, un fléreur avare de ronronnement au prénom de Merlin et au pelage gris pâle, avec le bout des pattes blanches, comme des chaussettes. crédits — tumblr.
- le dossier scolaire -

ANNÉE D’ÉTUDE • il étudie depuis dix ans derrière les murs de l'école, dix longues années où il fait subir aux enseignants, ses mille et unes fourberies.
OPTIONS CHOISIES • les soins magiques, à défaut de la justice magique là où on pensait le voir se diriger naturellement, il décida de prendre les soins. Discipline et travail méticuleux, tout l'inverse d'un sorcier actif et désobéissant, mais c'est un cœur passionné qui se dresse contre les préjugés. Pour les options, il décida de prendre les suivantes ; soins aux créatures magiques - alchimie - étude des runes - occlumancie
NIVEAU SCOLAIRE • brillant, jeune génie de la magie dans bien des domaines, il gâche ce talent pour obtenir des retenues, mais il réussi aisément, ce qui a le don d'en agacer plus d'un.
APPRÉCIATIONS • élève turbulent et vindicatif, bruyant et accumulateur de retenues, il reste étonnement brillant ce qui enrage ses enseignants. C'est un talent à l'état brute qui préfère faire des pitreries plutôt que d'étudier, après tout, il réussi naturellement tout (ou presque!) alors pourquoi travailler quand on peut s'amuser ?
REDOUBLEMENT • il n'a jamais redoublé, même si certains professeurs aimaient lui faire peur en lui promettant qu'il allait redoubler, il n'y croyait pas.
Le Brevet de Transplanage est un diplôme à référence international facultatif qu'il est possible de passer à partir de sa sixième année. L'examen consiste à transplaner dans un périmètre précis.
BREVET DE TRANSPLANAGE • [x] obtenu [] recalé

DEGRÉ DE POPULARITÉ : 85% ⊹ DEGRÉ DE FAYOTAGE : 11%

EN QUELQUES LIGNES, MERCI DE NOUS INDIQUER LE CERCLE D'AMIS QUE VOUS AVEZ. ÊTES-VOUS PLUTÔT SOLITAIRE OU AVEZ-VOUS DE NOMBREUX AMIS ? COMMENT SONT VOS AMIS ET QUELLE RELATION ENTRETENEZ-VOUS AVEZ VOUS ? • tommen a toujours été le garçon qui attire les regards vers lui, populaire et solitaire à la fois, il n'a pas beaucoup d'amis en réalité. Il forme avec Freya, Melisandre et Blaise, le quator des gryffondor. Ils sont une bande fidèle et chacun sait qu'il peut compter l'un sur l'autre. D'autre part, la majorité des relations du sorcier est faite des élèves de sa maison, ainsi que de sa jumelle, Lyra.
à l'intérieur de ma pensine ≈ le quidditch est son sport favori ⊹ il soutient l'équipe des Canons de Chudley depuis son enfance ⊹ son rêve est de posséder une moto volante ⊹ il possède un canif qui ouvre toutes les serrures ⊹ il est très doué en potions, en métamorphose et en botanique, mais c'est un cancre en histoire de la magie et en astronomie ⊹ il ne croit pas à la divination ⊹ il est très proche de sa jumelle lyra ⊹ derrière son allure de crétin, il est très intelligent ⊹ vindicatif, il se bat facilement ⊹ c'est le gardien de l'équipe de quidditch de sa maison ⊹ on le surnomme le mur ⊹ son animal fétiche est un bélier ⊹ il s'intéresse beaucoup à l'histoire de sa famille pour ne pas devenir comme ses ancêtres ⊹ son élément fétiche est l'air ⊹ il se considère comme un oiseau en cage à cause de son nom ⊹ il a des rapports très difficiles avec son soeur ainée, nymeria ⊹ il s'intéresse aux philosophes grecs moldus ⊹ il a pratiqué du violon plus jeune, mais n'a jamais aimé cela, c'était sur ordre de sa mère ⊹ il est allergique à la citrouille ⊹ son animal domestique est un chat du nom de Merlin, c'est un fléreur ⊹ il apparaît sur la fresque généalogique de sa famille.
pseudo et prénom — regulus, mais tu peux m'appeler marine    âge et région/pays — normandie, la vraie de vrai comment as-tu découvert le forum ? — j'ai vu la lumière   quel est ton avis sur le forum ? —    quelle est ta fréquence de connexion par semaine ? — tous les jours pour vous embêter tiens    ton personnage est — scénario () inventé (x) ton avatar est — ton père    un dernier mot — tu aimes tommen et tu lui baises les pieds  
©️ SECTUMSEMPRA

   


   




    THESE VIOLENT DELIGHTS HAVE VIOLENT ENDS
    love is a smoke raised with the fume of sighs, being purged, a fire sparkling in lovers' eyes, being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, achoking gall, and a preserving sweet.



Dernière édition par Tommen Black le Lun 24 Aoû - 19:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t63-noirs-desirs-black#83
avatar
gryffindor house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 745
⊱ PSEUDO : regulus (marine)
⊱ CRÉDITS : © sweet nothing / hestia
⊱ AVATAR : mcdonell.
⊱ COMPTES : le maître des potions.

⊱ ÂGE : vingt-trois ans.
⊱ STATUT CIVIL : officiellement en couple avec melisandre, mais ce n'est qu'une façade pour cacher son couple avec freya et protéger celle qu'il aime.
⊱ SANG SORCIER : de sang-pur, mais il s'en moque.
⊱ SCOLARITÉ : élève de dixième année suivant le parcours des soins magiques dans le but de devenir un futur guérisseur (master, deuxième année).
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : capitaine et gardien de l'équipe de quidditch, joueur d'échecs vindicatif et duelliste émérite.
⊱ BAGUETTE : taillée dans le bois d'un vieux houx, elle contient en son coeur une moustache de fléreur et mesure près de vingt-neuf centimètres trois quart. Parfaitement rigide, elle est dit-on, prédisposée aux sortilèges informulés.
⊱ PATRONUS : c'est un noble bélier.

MessageSujet: Re: ≈ noirs désirs (black) Dim 23 Aoû - 20:21


blood must have blood

the crimson crown
La pluie martelait les carreaux sales du 12 square grimmaurd. Toute la maison était en ébullition et vivait au rythme des cris de Theodora Black. Les contractions étaient nombreuses et rapprochées. C'est sous un orage titanesque qu'elle allait donner naissance à son second enfant. La jeune Nymeria était avec sa gouvernante, congédiée dans sa chambre et protestée, bien entendu. Theodora se trouvait dans sa chambre avec une guérisseuse et son mari qui attendait en faisant les cent pas. Il devait avoir un fils, il en allait de l'héritage de sa famille et de sa place parmi les Black. Un fils allait lui assurer la place de branche majeure et il aurait tous les droits sur son héritage. Nigellus avait employé tous les moyens possibles et inimaginables pour savoir si un fils allait naître. Il avait forcé sa femme à porter des talismans et divers autres breloques. Le sorcier avait demandé conseil à une prophétesse pour qu'elle puisse lire l'avenir et elle avait prédit un enfant sous un ciel en colère. Tous les éléments étaient réunis, alors l'arrivée du fils prodige ne pouvait pas être un mensonge. Cela n'était pas permis. Ce fut l'heure. La vieille horloge du couloir sonnait minuit passé et Theodora sentit l'enfant venir, désireux de découvrir le monde. La guérisseuse, une vieille femme autrefois médicomage installa un linge humide sur le front de la sorcière et approcha une bassine avant d'écarter les jambes de la future mère. « Avez-vous besoin de quelque chose ? » demanda Black en observant la scène. « Non monsieur, mais veuillez vous reculer je vous pris » Nigellus opina et fit quelques pas en arrière. Les minutes semblaient s'être transformées en de longues heures. Chaque cri que poussait Theodora était douloureux et bientôt, elle transpirait et suppliait que cela s'arrête. Elle n'était pas faite pour concevoir d'enfant d'après les guérisseurs. La naissance de Nymeria fut déjà un miracle en soi, mais Nigellus avait insisté, mettant la vie de sa femme pour obtenir un fils. Les yeux fixés sur la vitre, il voyait le reflet de sa femme, mortifiée par les étreintes de douleur et regrettait presque d'avoir pris ce risque. Les yeux clos, il attendait, les poings serrés dans ses poches. Nigellus apparaissait comme impassible, mais c'était faux. Soudain, ce fut la libération. Un cri se fit entendre et Theodora s'écroula, à bout de souffle. La guérisseur prit l'enfant qu'elle enroula dans un linge blanc et lui rinça la tête avant de l'approcher de son père qui admira le nouveau-né, émerveillé. « Voici votre fille, monsieur » annonça-t-elle en le donnant au père. Ce-dernier qui maintenait l'enfant perdit immédiatement son sourire. Il semblait s'être figé et mis quelques secondes à réagir. « Ma fille ? » articula-t-il lentement avant de vérifier en soulevant le linge. Vision d'horreur, damnation, les sourcils froncés. Tout ça pour... Une autre fille. « Cela ne se peut ! On m'avait annoncé un fils ! Je refuse !  » tonna-t-il alors que l'enfant pleurait mille larmes. Sa mère se redressa doucement et tendit les bras comme pour protéger la petite. « Donnez la moi » dit-elle d'un ton sec et sans attendre, Nigellus se débarrassa de ce malheureux avant dans un soupir. Il se sentait trompé, dupé par le destin et claqua la porte sans accorder plus d'attention à son enfant. A peine avait-il descendu les premières marches pour se rendre dans le salon qu'un cri de Theodora résonna, arrachant la colère de son époux qui retourna dans la chambre. « Que se passe-t-il !? » demanda Nigellus, stupéfait. Son enfant se trouvait coucher dans un berceau de bois et pleurait tandis que la guérisseuse était penchée sur le corps de la sorcière. « Je l'ignore ! De nouvelles contractions et... Oh ! Ce sont des jumeaux ! » dit-elle en apercevant la tête de l'enfant. Les sourcils froncés, Nigellus s'approcha de sa femme et lui serra la main, craignant pour sa vie. Délivrance suprême, un nouveau cri perça l'obscurité de la nuit. Cette fois, l'enfant avait quelques cheveux d'un noir ébène sur le bout du crâne. La guérisseuse s'empressa de l'envelopper dans un drap et le tendit à son père. « C'est un fils » annonça-t-elle. Nigellus, stupéfait prit l'enfant dans ses bras et l'observa, avec un émerveillement incroyable. Enfin, son fils était là. Il lui embrassa le front tandis que Theodora réclama sa fille. « Un jour, tu seras un lion parmi les moutons, mon fils ». Et on sonna sept coups de cloche dans toute la maison pour annoncer l'arrivée de l'héritier des Black.

⊹ ⊹ ⊹

Tommen serrait contre lui sa robe de sorcier pour ne pas se faire mouiller. Il pleuvait une petite pluie semblable à un nuage de brume alors que les barques avançaient sur l'eau. Les premières années allaient participer à la répartition et Tommen cachait son anxiété pour ne pas effrayer sa jumelle Lyra, qui se tenait à ses côtés. Elle avait également caché son visage sous son capuchon, mais on distinguait facilement ses mèches rousses. Lyra n'était pas aux yeux de la famille, une Black. Elle était rousse comme sa mère, elle semblait aussi fragile qu'une poupée de porcelaine, mais ce n'était pas le cas. Lyra était différente, voilà tout. Tommen la protégeait, aussi bien qu'il pouvait, il avait toujours été là pour elle. Le jeune sorcier passa un bras autour de sa jumelle et la serra contre lui. « Pourquoi pleut-il toujours quand c'est un jour important ? » demanda-t-il sur un ton ironique. Lyra ne répondit pas, elle se contenta de sourire. Les deux Black allaient faire leur rentrée ensemble et ils en ressentaient tout le poids sur leurs frêles épaules. Leur sang devait les conduire dans la maison du serpent et c'est cela que redoutait Tommen. Devoir y aller. Le garçon aspirait à la liberté et à choisir lui-même sa vie, au même titre que Lyra. Un besoin d'émancipation en somme, mais allaient-ils avoir le courage d'affronter leur destin ? Toute la question était là. Les embarcations amarrèrent et on conduisit rapidement les premières années dans le hall. Tommen essora autant qu'il pouvait les pans de sa robe et plaqua ses mèches rebelles derrière ses oreilles. Il leva alors les yeux pour observer l'école et déjà, sa première envie fut de s'éclipser pour découvrir lui-même les passages interdits. A la place, il suivit la foule et pénétra dans la grande salle. Les quatre tables étaient disposées et tous les regards étaient dirigés sur les nouveaux élèves. Tommen sentit Lyra lui prendre la main tandis que Nymeria était là, entrain de les regarder, comme un juge. La cérémonie commença et ce fut rapidement le tour de Tommen. Il fit un pas en avant, avant de remarquer qu'il tremblait. Le garçon prit une profonde inspiration et monta les dernières marches pour se hisser sur le tabouret, prêt pour la sentence. Tommen sentit un nœud se former dans le creux de son estomac tandis que le choixpeau se mouva et chuchota des mots que seul Black pouvait entendre. « Voyons voyons... Un Black ! Ah ! Ce n'est pas aussi simple qu'avec les autres... Ton cœur n'est pas comme tes ancêtres... Tu es... Différent » marmonna le bout de tissu qui servait de chapeau. Le garçon resta silencieux, observant l'assistance et sa sœur Nymeria ainsi que la table des serpents. Voulait-il véritablement être là ? Dans ce monde qu'il n'aimait pas, prisonnier de sa vie et d'un nom ? « Alors... Où vais-je te mettre ? Poufsouffle ? Non, tu ne t'y sentirais pas chez toi, pas chez Serdaigle ! Serpentard serait un choix judicieux, mais ton coeur me rappel celui de Gryffondor... » « Oui ! Je veux aller à Gryffondor ! » annonça le sorcier à voix haute, surprenant ses soeurs et l'assistance. Le choixpeau lui demanda s'il était sûr de lui et plus que jamais, Tommen l'était. Libre de choisir. « Très bien, dans ce cas ça sera Gryffondor ! » et une acclamation venant de la table des lions tonna dans toute la salle, accueillant le jeune Black comme un orphelin qui avait quitté les siens.

Assis sous un gros chêne qui bordait le lac noir, Tommen respirait l'air frais. Les buses venaient de se terminer et il savait qu'il avait réussi. Toujours d'une grande arrogance, il avait trouvé cela désemparement trop simple, surtout le sujet de métamorphose qu'il avait terminé assez tôt sous le regard étonné de son professeur, mais Tommen était loin d'être un mauvais élève. C'était ça le plus agaçant. Il était doué, brillant dans certaines matières même, mais il était turbulent et avait un don incroyable pour accumuler les retenues. Désespérant, c'est comme cela que l'avait qualifié son professeur de botanique, du gâchis selon le professeur de divination. Un gâchis que Tommen aimait. Il se prenait pour le roi, le plus beau et jouait de sa personne. Après tout, c'était une facette, un moyen de cacher le fait que son nom, Black, était une honte à ses yeux. Alors il préférait se cacher derrière ce garçon arrogant et sans couronne. Seul Blaise et son amie Melisandre se doutaient qu'il était bien plus que ça, en dehors de ses deux soeurs bien sûr. « On peut aller faire une partie de Quidditch, non ? » proposa son ami avant de bailler. Tommen ne répondit pas, il se contenta de passer une main dans ses cheveux qu'il avait laissé pousser car c'était cool à ses yeux et que tous les grands sorciers avaient eu les cheveux longs. Il se redressa subitement et poser son regard sur un élève de la maison Poufsouffle. Il s'agit de Roger Martins, le capitaine de l'équipe de Quidditch des or et noir. Tommen avait une dent contre lui depuis que Roger avait réussi à lui mettre plus de cinq buts lors d'un match. On disait de Black qu'il était un mur, incapable de passer entre lui et de marquer, mais Roger était malin et il avait réussi à lui mettre sept buts ! Vindicatif, Black s'empara de sa baguette et marcha d'un pas rapide vers le capitaine des Poufsouffle. « Martins ! Hey, tête de citrouille ! » lança le jeune homme. L'intéressé tourna la tête vers le jeune lion et le dévisagea, apparemment, il n'avait pas réussi ses examens lui. « Laisse moi, Black et retourne apprendre à garder tes cages ! » Vexé dans sa fierté, Tommen tendit sa baguette et lança un sort informulé qui frappa son camarade en le soulevant dans les airs. Martins fit tombé sa baguette dans l'herbe avant de pouvoir s'en saisir et essaya de se débattre. Rapidement, des élèves encerclèrent les deux sorciers pour admirer le duel que Black semblait déjà avoir remporté. « Ah ! Fais moi redescendre crétin ! » ordonna Roger dont les joues devenaient aussi rouge qu'une écrevisse.  « Ah, très bien ! » dit-il avant de ricaner en ôtant l'enchantement. Roger tomba lourdement au sol et s'empara de sa baguette, mais Tommen était un duelliste aguerri ! Il lança un expillarmus et la baguette vola plus loin. « Et maintenant... Petrificus totalus ! » le corps de Roger était soudainement aussi raide qu'un tronc d'arbre. La foule se mit à rire avant que Melisandre Aldrige et Freya Potter arrivent à se frayer un chemin jusqu'à Tommen. Melisandre se mit à pouffer de rire, mais Freya dévisagea Black. Elle ne supportait pas de le voir se comporter ainsi et de lancer un maléfice à tous ceux qui lui manquait de respecter, simplement pour s'amuser. « Finite ! » lança-t-elle en sortant sa baguette avant de pousser brusquement Tommen plus loin. « Tu me débectes, Black ! Tu es méprisable ! Tu t'en prends à Martins juste parce qu'il a mieux joué que toi au Quidditch et qu'il a raflé la coupe !? » l'intéressé ne répondit pas, il se contenta de grimacer. Il n'aimait pas se faire prendre la main dans le sac. « Réponds quelque chose par Merlin ! » « Veux-tu sortir avec moi, Potter ? » surprise, la sorcière recula d'un pas, l'air presque dégoûtée. « C'est une blague, j'espère ? Je ne pourrai jamais sortir avec un garçon comme toi ! Tu es arrogant, tu aimes te pavaner comme un roi dans les couloirs, tu te prends pour le meilleur au Quiditch et tu te laisses pousser les cheveux parce que tu crois que ça fait cool ! Tu es stupide et insignifiant ! » et sur ses belles et douces paroles, elle tourna les talons et alla aider Roger à se relever. Tommen lâcha un soupir et tourna la tête vers Blaise, resté en retrait. « Toujours partant pour du Quidditch ? »

« Vous savez la nouvelle !? » lança brusquement Melisandre en posant son livre sur la table des Gryffondors, dans la grande salle. Le moins de février était particulièrement doux pour cette époque de l'année et de nombreux élèves préféraient être dehors, mais Freya restait dans la grande salle, simplement pour réviser, car elle savait l'importance des examens qui approchaient. Son regard riva sur son amie. « Tommen est à l'infirmerie ! L'entraînement de Quidditch s'est mal passé ! » annonça la sorcière. Immédiatement, Freya cessa d'écrire sur son parchemin et se releva brusquement, trahissant son inquiétude soudaine. Elle essaya de ne pas rougir, mais elle avait conscience des regards qui pesaient sur elle. « Que s'est-il passé !? il va bien !? » « J'étais sur le terrain. Blaise a raté son tir et Tommen était juste à côté. Il a été frappé de plein fouet par le cognare ensorcelé ! Il a été bien sonné. » Sans attendre, Freya attrapa son sac et enfourna ses affaires dedans. « Je vais le voir. Je... et bien... Voilà. » En grimpant les marches quatre par quatre rapidement, Freya sentait une boule se nouer dans son ventre. Elle avait peur pour Tommen. Elle savait qu'elle avait attiré la curiosité de ses amies, mais tant pis, elle devait le voir. En pénétrant dans l'infirmerie, la sorcière se précipita vers le lit où le garçon était posé. Il était allongé et n'avait pas ses lunettes, posées sur la table de chevet, cassées. Le sorcier était endormi et l'infirmière s'approcha, un sourire risible sur les lèvres. « Comment va-t-il ? » « Plus de peur que de mal. Il est sonné. Il s'est fracturé le poignet, mais je lui ai donné une potion pour ressouder ses os. Demain, nous n'en parlerons plus. Il doit se reposer aujourd'hui. » Freya opina. Alors que l'infirmière s'éloigna, elle en profita pour prendre la main du garçon, comme un réflexe soudain. Doucement, le jeune homme ouvrit les yeux et grimaça un peu avant de distinguer Freya. « Oh... Potter... Désolé que tu me vois ainsi, ce n'est pas très classe. » Freya se mit à sourire un peu. Elle avait changé d'avis à propos de Black. C'était devenu un proche, un ami, plus qu'un collègue, qu'un simple camarade de même année. Elle avait découvert une autre facette de lui. « Tu vas bien ? » Tommen se redressa un peu à l'aide de sa main valide avant de sourire légèrement. Il avait une légère entaille scindant sa joue et s'arrêtant devant l'arrête du nez. Un petit bleu était entrain d'apparaître au même endroit, mais ça avait été. « Je vais toujours bien, Potter, tu devrais le savoir ! » répondit-il en riant un peu, avant de grimacer à cause de la douleur. « J'ai eu juste le temps de parer avec mon bras pour éviter que ce maudit cognare ne s'écrase sur mon visage. Tu te rends compte ? Il m'aurait défiguré et j'aurai fait un voyage pour St-Mangouste. Affreux. » La brune fut surprise de rire avec lui. Ils avaient développé un véritable feeling. Elle s'entendait à merveille avec lui et elle avait trouvé sa place. « Comme tu ne sors que demain, veux-tu que je te ramène quelque chose ? » « Non, mais je veux bien que tu fasses quelque chose pour moi. » « Oui ? » Tommen laissa échapper un bref sourire sur ses lippes avant de déclarer « Sors avec moi, Freya. » celle-ci sentit ses joues se rosirent brusquement avant d'arriver à se calmer. « Tu n'abandonnes jamais, Black ? » « Pas pour les choses qui ont de la valeur et qui me tiennent à coeur, non. » Pour terminer la discussion, Freya préféra se relever en lui promettant de venir prendre de ses nouvelles.

⊹ ⊹ ⊹

Comme toujours, le portrait de la Grosse Dame faisait des siennes. Aux alentours de dix heures trente, elle refusait de laisser passer les deux élèves pour leur permettre de rejoindre leurs dortoirs sans avoir fait sa présentation. Elle attrapa alors un verre et commença à chanter d'une voix si aigüe, qu'elle réveilla le portrait du borgne agressif à côté qui hurla pour la faire arrêter. Celle-ci cassa discrètement - ou pas - contre le décor derrière elle avant de les laisser passer en râlant. La salle commune était vide. Le feu qui crépitait quand ils avaient entamé leur ronde il y a une heure était désormais éteint et il ne restait que des braises tièdes. Un petit chat au pelage noir se redressa du canapé en miaulant pour venir se frotter contre les jambes de Freya. Celle-ci l'attrapa et lui gratta derrière l'oreille. Le félin se mit immédiatement à ronronner sous l'étonnement de son maître, Tommen, qui avait encore les vestiges de quelques griffures sur le dos de sa main droite. « Je n'arrive pas à croire qu'il soit si gentil et affectueux avec toi... Moi, dès que j'essaie une approche, je termine avec la main charcutée ! » lança-t-il en retirant sa robe de sorcier pour la poser sur la chaise. Il regarda l'heure sur une horloge magique située au dessus de la cheminée. Tout le monde dormait à cette heure « Bon, je vais devoir y aller, Merlin. » elle déposa doucement le matou au sol, mais celui-ci voulait encore des caresses. « Bonne nuit, Freya. » dit-il en souriant légèrement. La sorcière tenait son regard un instant, en silence. Elle ne pouvait pas nier la véritable nature de ses sentiments. Le mois de mars était déjà bien entamé et Tommen lui plaisait de plus en plus. Elle avait remarqué sa maturité, même si il restait parfois, un grand garçon qui aimait montrer un côté très sûr de lui, elle avait pu voir une autre personne en lui, quelqu'un de plus fragile, doux et attentif et elle en était séduite. « Tommen ? » « Oui ? » « Approche. » L'intéressé haussa un sourcil. Il pouvait déceler un petit sourire espiègle, taquin naître sur les lèvres de la rouquine. Il avança un peu, intrigué. « Ca ne va pas, Freya ? » « Approche. » il s'exécuta. Sa curiosité devenait une inquiétude. « Encore. » Tommen s'approcha suffisamment près pour être face à elle. « Freya, tu vas m'expli...» il cessa de parler au contact des lèvres douces de Freya. Celle-ci lui vola un léger et peut-être trop furtif baiser. Elle recula en souriant. Les lèvres de Tommen avaient un goût de sucre, mêlées au citron, son pêché mignon. Elle se mordilla la lèvre en le fixant. Il était à croquer et trop abasourdi pour dire quoique ce soit. « Bonne nuit, Tommen . » Ce-dernier retrouva ses esprits alors que Freya avait terminé de monter les marches. Il s’empressa de la suivre pour lui poser la même question récurrente et parce qu'il était gourmand... Qu'il voulait encore ses lèvres, mais l'escalier changea pour devenir un toboggan. Tommen essaya de se rattraper, mais trop tard, il se retrouva au sol et grimaça en fixant le plafond. « Par Merlin... Potter... » Un sourire idiot venait d'apparaître sur ses lèvres alors que Merlin, le chat, s'approcha pour regarder son maître, le regard mauvais. « Je t'interdis de rire... J'avais oublié que l'escalier était enchanté et puis... Ne sois pas jaloux ! Freya n'est pas qu'à toi ! »

« Ce n'est pas si simple Freya... Et ce n'est pas parce que je ne veux pas être avec toi, au contraire ! » expliqua le sorcier. Il essayait de s'expliquer, de fournir des raisons de ne pas assumer son couple. Ce n'était pas ça, pas du tout. Il attrapa la main de sa petite-amie, mais celle-ci la retira et lui tourna le dos. Leur cachette était le gros horloge au dessus de la cour intérieure de l'école. Ils s'y retrouvaient régulièrement, entre les cours et les pauses. « Alors tu veux être avec Melisandre pour me protéger ? » dit-elle d'un air sarcastique. « Oui. Tu ne connais pas mon père et ma famille... Freya, regarde moi, s'il te plaît » demanda le garçon. La sorcière n'en fit rien et Tommen l'attrapa et la serra dans ses bras. Melisandre était son amie et elle accepterait de les protéger en faisant croire qu'elle était en couple avec lui. C'était ce qu'il y avait de mieux à faire, ils le savaient, mais Freya ne l'acceptait pas. « J'ai quelque chose pour toi » annonça Tommen en sortant de sa poche, une longue chaîne en argent avec à son bout, un anneau d'argent. Dessus était gravé plusieurs symboles, des chiens noir de profil et de vieilles runes. « Qu'est ce que c'est ? » demanda Freya, intriguée. « C'est un talisman qui appartenait à une de mes ancêtres, une certaine Belvina Black. Jadis, on raconte que cet anneau contenait un charme du bouclier perpétuel. Il protégeait tout le temps quiconque l'avait sur lui. Ce n'est plus le cas maintenant j'imagine, mais j'aimerai que tu le portes ». Tommen se glissa dans le dos de la sorcière et mis les cheveux de Freya sur son épaule avant de fermer la chaîne avec le fermoir. L'anneau retombait dans le creux de ses seins. « Garde le sous tes vêtements et je serai toujours avec toi » déclara le sorcier sur un ton charmeur. « Oh, tu deviendrais presque romantique » pouffa Freya en observant l'anneau. Les deux sorciers se regardèrent un long moment avant d'échanger un baiser enflammé. Les lèvres de Freya étaient toujours chaudes et légèrement sucrées, elles avaient un goût qui rendait le sorcier accro. Il en demandait encore et toujours, mais la cloche sonna pour leur rappeler qu'ils n'étaient que des élèves, prisonniers du temps et de l'espace. Freya recula et prit son sac, ajusta sa robe de sorcier. « Je n'ai pas encore dit que j'acceptais, pour Melisandre et toi » ajouta-t-elle avant de s'éloigner. Tommen opina et la suivit avant de se diriger vers les cachots pour son prochain cours. Un sourire, quelques regards en biais et des sous-entendus, voilà ce qu'ils vivaient. Une relation secrète, mais terriblement intense et excitante à la fois.
© SECTUMSEMPRA 2015




    THESE VIOLENT DELIGHTS HAVE VIOLENT ENDS
    love is a smoke raised with the fume of sighs, being purged, a fire sparkling in lovers' eyes, being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, achoking gall, and a preserving sweet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t63-noirs-desirs-black#83

≈ noirs désirs (black)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Help : Où se procurer des haricots NOIRS ?
» Zoom Fast Black Lash
» Dupes collection style black (guilt by association + le vernis)
» Craquage style black :-)
» PL - Poulet aux champignons noirs DUKAN (en esperant que les phot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
les lettres envoyées par hiboux
 :: Le miroir du risèd :: fiches validées
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :