Partagez| .

holes in the sky (oria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
slytherin house
⊱ DRAGÉES SURPRISES : 821
⊱ PSEUDO : sweet nothing (bé)
⊱ CRÉDITS : timeless (avatar) ; tumblr (gifs)
⊱ AVATAR : gemma arterton
⊱ COMPTES : blaise finnigan, le beau gosse
⊱ ÂGE : vingt-quatre ans.
⊱ STATUT CIVIL : libre comme l'air, elle aime jouer de ses traits fins et raffinés.
⊱ SANG SORCIER : sang-mêlé, cela ne l'a jamais dérangé, ce n'est pas ça qui fait un grand sorcier.
⊱ SCOLARITÉ : onzième année, elle étudie la justice magique dans le but d'embrasser une belle et grande carrière au Ministère, sans savoir encore réellement par le biais de quel métier. cependant elle rêve du poste de ministre de la magie, rien que ça.
⊱ CLUBS ET DISCIPLINE : ancienne préfète de serpentard, elle est également dans le club d'échecs depuis son arrivée à poudlard et fait partie du club de chasse depuis sa cinquième année.
⊱ BAGUETTE : sa baguette est en bois de rosier, en son coeur un cheveu de vélane, mesurant vingt-deux centimètres et demi, relativement souple. prédisposée aux sortilèges informulés dans lesquels elle excelle.
⊱ PATRONUS : dès sa quatrième année, elle réussit à produire un patronus presque complet qui aujourd'hui prend la forme d'un cerf majestueux.
⊱ DON MAGIQUE : princesse des reptiles, elle a le don d'enchanter les sangs-froids grâce au fourchelangue, don lui provenant de sa véritable filiation, héritière de salazar, fille bâtarde d'Hector Gaunt. faculté qu'elle peine encore à maîtriser et dont elle ignore plus ou moins l’existence.

MessageSujet: holes in the sky (oria) Mer 2 Sep - 23:34

Une licorne, deux licornes. Mon regard divague vers la vert et argent qui dort à poings fermés. Trois licornes, quatre licornes. Je ferme mes paupières, agrippant mes draps. Cinq licornes, six licornes. Je n'avais toujours pas rejoint le monde des étoiles. Compter ne m'aidait en rien à trouver le sommeil. Je devais me résoudre. Une fois de plus, je me retrouvais prisonnière de mon enveloppe corporelle, quand bien même, j'aurai souhaité me laisser guider au gré de mes rêves. Passant une main sur mon visage, je me décidais à aller faire un tour. De toute évidence, rester à attendre qu'un miracle se produise, ne m'avance à rien. Mon esprit est sans doute trop embrumé pour que je puisse réussir à m'endormir. Je me levais, lentement mais sûrement, avant de jeter un rapide coup d’œil à mes draps froissés. Un frisson me parcourt instantanément le corps alors que mes pieds viennent de fouler le parquet froid de ma chambre. J'enfile, sans aucun bruit, un gilet arborant les couleurs des serpents. Vipère jusqu'au moindre détail. C'est alors qu'un constat se fit dans mon esprit. Où se trouve ma baguette ? Je ne vais pas risquer de m'aventurer dans les recoins de Poudlard, sans aucun moyen de défense, sait-on jamais si je tombe sur un poufsouffle qui pique à manger dans la cuisine et qui souhaiterait me faire taire à jamais. Cette pensée me fit rire oubliant que mes camarades avaient, quant à eux, déjà trouvé le sommeil depuis quelques heures. Je passais mes deux mains sur ma bouche, me pinçant la lèvre. Il fallait que je mette la main sur ma baguette, et je ne pouvais décemment pas lancer un accio, difficile de lancer quoi que ce soit sans l'outil principal. Par la barbe de Merlin, te voilà. chuchotais je en apercevant un bout de bois de rosier dépasser de la cape trônant sur ma chaise. Je la pris et sortis de ma chambre. Descendant quatre à quatre les marches de l'escalier, j'arrivais dans la salle commune de Serpentard. Une envie de tarte à la citrouille me pris sans prévenir, mais je préférais ne pas tenter le diable. Il y a probablement un poufsouffle qui surveille jour et nuit la porte des cuisines. Jetant mon dévolu sur un des multiples sofas verts, je m'allongeais de tout mon long, m'amusant à jouer avec une mèche de cheveux rebelle. Mon regard perdu dans le vide résumait à la perfection mon état d'esprit. Je suis peut-être une tête comme diront certains, une sorcière particulièrement douée, l'avenir de la magie si l'on en croit mes désirs les plus fous, je n'en reste pas moins humaine. La dotation de pouvoirs reste, selon moi, du hasard. Sinon comment expliquer que certains deviennent ce que l'on appelle cracmol ? Comment pourrait-on être sorcier avec des parents moldus ? Non, avoir des capacités magiques dépend du destin, de son destin. Nous sommes tous humains, et c'est ce côté là qui me questionne à en perdre l'esprit. Le jour où je suis tombée par hasard sur Arcturus, il y a peu de temps, j'avais passé des heures enfermée entre les quatre murs de la bibliothèque à chercher encore et toujours, une réponse qui visiblement ne viendra jamais. Entendre des voix ça n'a jamais été une bonne chose, alors entendre des sifflements, je doute que cela ne soit meilleur. J'ai maudis la divination depuis le premier cours auquel j'ai assisté, plutôt mourir que de demander au professeur concerné, ce qui pourrait se passer. Un aller simple vers Ste Mangouste, voilà ce qui m'attendrait. Je balayais d'un battement de cil mes préoccupations. Il fallait que je parle à Samuel, c'est une question devenue vitale. Et si le courage ne vient pas à moi, alors mes pieds me guideront jusqu'au bureau de Dumbledore. Un homme aussi sage et savant que lui, devrait m'aiguiller, et jamais il ne me laisserait partir chez les fous. Me relevant du sofa, je marchais jusqu'à la fenêtre dont la vue n'était pas particulièrement satisfaite. Un des inconvénients d'habiter près des cachots. Cependant la lune avait revêtit son habit d'argent, comme pour faire honneur aux serpents. Sa lumière douce se reflétait sur ma robe blanche comme neige. Mon gilet vert contrastait avec cette pureté quasi angélique. Je pris place contre la fenêtre, un petit espace permettant à une personne uniquement de s'asseoir. Les genoux repliés contre moi, je sentais l'envie de fouler l'herbe monter de plus en plus. Seulement, je n'avais pas encore remarqué, que ma solitude venait d'être brisée par la présence d'un tiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phoenixrising.forumactif.org/t132-fear-of-a-name-only-inc

holes in the sky (oria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Band-aids don't fix bullet holes – ft. Viktoria
» ★ band aids don't fix bullet holes.
» Les nouveautés 2016 (salon babycool, Kind + Jugend de Cologne, communiqués de presse...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sectumsempra :: 
l'école de sorcellerie de grande-bretagne
 :: les cachots :: la salle commune de slytherin
-
élèves attendus :
potions
sortilèges
langues étrangères
métamorphose
occlumancie

scénarios recherchés :